La rose….

On sonne à la porte, et derrière un buisson de roses se cache un livreur. Moi, dans une autre vie, c’est ce que je voudrais faire : colporter la surprise, délivrer la bonne nouvelle, remettre le chèque au gagnant du loto… “Vous êtes madame HQ ?” “Oui c’est bien moi” dis-je, rassurée par les fleurs. Un képi m’aurait fait douter de mon identité. “Y a t-il une carte ?”. Il y a une carte. Le cœur s’enflamme, il ne bat pas, il est juste en apnée, les supputations s’accélèrent, le listing du possible se déroule. Mais qui peut bien m’envoyer des fleurs ? Des roses en plus, et pas n’importe lesquelles : des Pierre de Ronsard – de grosses et lourdes boules d’un rose tendre et délicat qui tire au blanc crème sur les pétales extérieurs, bref la classe ! Donc qui ? Ce n’est pas mon anniversaire, je ne viens pas de rencontrer quelqu’un et n’ai rendu aucun service. Car les fleurs, c’est un truc, tout le monde ne sait pas les offrir, ça demande une démarche, une culture, un art de vivre, une générosité. Ensuite en avant pour le décryptage du sens et des mots qui accompagnent, parce que voilà, si j’ignore qui me fait porter ces fleurs (la signature est incompréhensible), je comprends qu’on m’embrasse et c’est tout. Aprés avoir donné libre court à mes fantasmes, (peut-être est-ce…) relu attentivement le mot (écrit en italien, déjà c’est pas banal), sollicité les services d’une graphologue (qui me mit sur une fausse piste, remerciements interceptés de justesse), balayé les possibilités (un sur les dents? un sur les rangs?), l’expéditeur putatif s’est avéré être … une expéditrice. Au final je fus plus amusée que déçue car c’était bien un message d’amour, sauf qu’il ne m’était pas destiné (mais le destinataire qui était dans les parages en saisit tout le sens, c’était l’essentiel). On récolte parfois de ceux qui s’aiment. 

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

3 réflexions au sujet de « La rose…. »

  1. Bonsoir,
    Je suis très blog, mais c est la 1 ère fois que je laisse un commentaire.
    Alors happy quinqua, qu elle suggestion pour une unhappy quadra?
    Je sais que vous n avez pas de réponse mais quelques mots parfois…
    Bien à vous

    1. Un peu de patience, la sérénité arrive à grands pas avec la quintitude. sachez une chose chère unhappy quadra : c’est que TOUT PASSE !
      les misères d’aujourd’hui seront de très vagues souvenirs demain. Le temps qui passe nous enseigne comment dissoudre tristesse et menus chagrins : pour certain(e)s c’est le sport, les voyages, l’art, le travail, ou alors la méditation, pour d’autres, les amis, la frénésie sociale, pour moi c’est un peu tout ça… arrosé de st Julien !

Laisser un commentaire