A quelle heure le dîner ? J’apporte quoi ?

IMG_1058Ces deux questions positionnées sur l’échelle du texto juste après «  c’est ok pour le 25 » et avant « à ce soir kiss » sont des formules de politesse qu’il conviendrait d’éradiquer. On les pose tout en sachant très bien qu’on ne tiendra pas du tout compte de la réponse de l’hôte.

A questions de politesse, réponse de politesse attendue : « 20H30 – Rien »

De toutes façons nous n’en ferons qu’à notre tête, car quoi qu’il en soit, on arrivera quand on arrivera, et on apportera ce qu’on voudra, en fonction bien sûr de l’anticipation accordée au dîner et du degré d’attention porté à l’hôte (et aussi du ratio obtenu par le croisement de nos moyens et de notre générosité).
L’heure d’arrivée est codée :  19H30  fait « je sors du bureau, je me couche tôt, je suis américain», 21H30 dit « je suis un artiste, vous habitez trop loin je suis parisien».
En fait si vous ne voulez pas vous retrouver en apéro prolongé et passer à table déjà ivre de cacahouètes il est préférable d’inviter des gens homogènes dans leur biorythme de travail, de famille, et de lieu d’habitation. (et pas que mais c’est un autre sujet);
La moyenne d’arrivée se situe autour de 20H45, c’est une heure hybride qui réconcilie les travailleurs et les autres.

Alors quoi prendre avec soi ? Sous nos latitudes de quinquados parisiennes il est rare qu’on vous réponde : « Viens avec une quiche » sauf s’il est question bien sûr d’un dîner de cons. Mais normalement nous avons encore tous des amis qui nous proposent un repas chaud et gratuit, en échange tacite du partage de notre bonne humeur, de quelques anecdotes vécues et d’une bouteille de champ’ piochée dans le frigo.

La bonne humeur est la moindre des politesses, mais elle dépend aussi de celle des autres. Les choses qui plombent sont comme la pomme pourrie du compotier, ça se répand vite, voilà pourquoi on invite jamais les gens qui en ont le plus besoin à savoir les pauvres et les déprimés qui ne sont pas obligatoirement les mêmes.

Heureusement il y a l’alcool qui, momentanément en tout cas, peut sauver d’une erreur de casting. Si c’est le cas, c‘est à dire si vous avez commis l’erreur d’avoir été conviée avec une personne en boucle sur ses malheurs et qui entend les confier impudiquement aux autres convives, alors il est urgent de rebondir en transformant la suite des festivités en exutoire schizo : ma reco d’Happy Q qui en a vu : suggérer de baisser la lumière, de pousser les meubles et de monter le son.

Vous profiterez de quelques fenêtres de tir encore visibles en dépit du crachoir tenu par le plus bavard (qui n’est pas toujours le plus intéressant) pour y caser des anecdotes vécues. Ma reco est d’en avoir toujours une sous le coude, récente de préférence afin d’éviter les redites ou les réchauffées. Je suis jalouse du talent de certains pour distribuer équitablement le micro. Moi les anges qui circulent dans un dîner me paralysent et je voue une reconnaissance infinie à celui ou celle qui sait relancer le débat.

Pour ma part j’ai quelques pommes pourries dans mon carnet d’adresses qui y sont depuis la nuit des temps, mais je les aime quels que soient leurs incidents de parcours et leurs névroses envahissantes. Je m’arrange pour ne pas les oublier, sait-on jamais, aujourd’hui c’est grand beau mais un jour, (peut-être jamais), si la roue tourne, si les planètes forment un Z un peu tordu, je sais qu’elles seront là, mes vieilles pommes.
Post terminé juste après le spectacle drôlissime de Blanche Gardin que je vous recommande hautement. C’est trash et intelligent comme on aime. Retour sous la pluie en courant avec un Doux encore hilare, c’est dire si c’est drôle.

Arrivés à la maison, on se calme en écoutant Olafür Arnalds 23:17 (album Trance Frendz) et avant d’attaquer le quatrième épisode de la saison 1 de Occupied.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

3 réflexions au sujet de « A quelle heure le dîner ? J’apporte quoi ? »

  1. Je crois que je vais la tenter celle la !
    A la prochaine pote qui me dira  » je viens avec quoi ? »( remarquons au passage que c est toujours les filles qui posent cette question bienveillante , pas les mecs , c est dire si l encodage est solide …)
    je réponds « une quiche  » ( et sans )

Laisser un commentaire