AIRE du temps

IMG_1771De gros flocons un peu lourds tombent à la verticale derrière la fenêtre mais aussitôt la fin de ma phrase, voilà qu’ils ont déjà changé de sens et tourbillonnent dans un essaim blanc comme perdus, énervés, en colère.

En quelques minutes ils se sont scindés (parthénogenèse du flocon de neige) et devenus plus petits, plus légers, presque poussière, l’ensemble va faire le corps d’une tempête de sable blanc.

Mes yeux sont collés à la vitre. Parfois j’ai 12 ans.IMG_1770

C’est New York, on a l’habitude, tout change tout le temps, même le temps.

Depuis mon arrivée il y a quelques jours la météo est indécise, passant du gris souris au bleu sourire, et à l’occasion de ces bourrasques hostiles la ville ralentit, l’énergie calme le jeu, la frénésie reprend son souffle et la météo impose une respiration.

Alors, que faire pendant ce temps ? On sort, on brave les éléments extérieurs et on file au 88 de rue Franklin, à AIRE.

Bon je vous le présente comme si l’affaire était spontanée (allo c’est moi j’arrive) en fait, pas du tout, chez AIRE, l’urgence n’existe pas, on réserve à l’avance, et rien n’est disponible avant trois jours. Ces gens ont compris comment laisser l’attente composer avec le désir (et/ou vice versa). Aire est mon spa préféré à New York, et croyez-moi en matière de SPA, j’ai le diplôme avec mention, Je peux vous benchmarker comme ça au pied levé les principaux, des chics : Bliss, Exhale, Moonflower, Great Jones…au plus populaires : Russian Ancient baths (les russes), Juvanex (les coréens), le Fishion Herb Center (les chinois, 30$ les 45 minutes)…

Comment parler d’Aire Ancient baths sans que ça fasse publi-reportage, alors que j’ai payé un bras pour me le faire masser (oui bof) ? C’est une sorte de SPA médiéval éclairé à la bougie qui permet à l’usager de se prélasser dans toutes sortes de bains : chaud, froid, long, salé, bouillonnant, bouillant, On flotte, on se fait masser, on se trempe, on se fait des sensations, on s’allonge dans l’eau tiède d’un recoin intime, et puis on prend une tisane, une autre, et on observe les autres, des femmes surtout, jeunes, et tatouées.

Dans les vestiaires; elles restent le torse nu en string dentelle, étalent leurs produits bio sur le plan de travail, commencent par l’application d’un sérum sur le visage, terminent par un brushing,. entre les deux, des crèmes de la crème en pagaille pour chaque partie du corps.

et pendant de temps, dehors la neige encore tombe, toujours aussi vénère.

Sur FaceTime le doigt pointé vers le ciel, une légère ironie dans le demi-sourire, Le Doux me montre le soleil à Paris.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

4 réflexions au sujet de « AIRE du temps »

  1. Ça vaudrait donc le coup d’un déplacement ? Vous arrivez presque à nous persuader. Mais rassurez vous, pour une fois, nous ne sommes pas à la traîne, même en Province il y a de jolis endroits, mais ce n’est pas NY !

    1. De là à se déplacer rien que pour ça, non, et je ne doute pas qu’en Province vous ave aussi de jolis endroits, mais si vous passez à NY, l’inscrire dans son programme est une super bonne idée.

  2. En France et surtout dans le Sud, nous avons un début de Printemps mais quel bel Etablissement où l’on doit se dépayser, se relaxer, se décontracter, il y en a un à Barcelone, peut-être qu’un jour j’aurai le temps de m’y arrêter.

    1. Oui j’ai vu qu’il s’agissait d’une chaîne, et les propriétaires sont des catalans de Barcelone. A l’occasion j’irai aussi à celui de Barcelone, pour comparer.

Laisser un commentaire