Back to BAC

Quel Quinqua serait reçu s’il repassait son BAC aujourd’hui ? Moi-même chaque année j’ai envie de me représenter, comme ça, à froid, sans préparation, 35 ans plus tard… Juste pour voir combien la maturité l’emporte sur la mémoire (philo) et pour vérifier aussi lesquelles des connaissances ont traversé les années, intactes (Latin, histoire), ou se sont nourries des strates sédimentaires de l’actualité (géo) ou de la pratique (anglais, espagnol) des trois dernières décennies. Qu’aurais-je répondu à “que gagne t-on en travaillant ? Curieux sujet que celui de la philo de la filière L. Qu’en savent-ils nos « post-ados » de ce qu’on gagne à travailler ? Rien de plus aléatoire que le résultat du travail. Ne faut-il pas de la bouteille pour affronter philosophiquement ce cru 2012 ? Les examinateurs vont s’éclater à corriger les dissertations. Le décryptage du contenu de ces copies donnerait un bon aperçu de l’état d’esprit de la jeunesse d’aujourd’hui si un sociologue ou une petite souris en avait l’accès. Bon les épreuves se sont terminées depuis hier, nous allons pouvoir souffler un peu et reprendre les choses sérieuses.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

Laisser un commentaire