ça nous aurait fait du bien, mais ouf c’est fini !

IMG_1647Comme le restaurant gastronomique, le voyage ou le sexe, l’événement sportif n’a d’intérêt que s’il est partagé.

(Sauf bien sûr si on est François Simon, Nicolas Bouvier, ou Monseigneur Barbarin)

Voilà pourquoi nombreuses parmi nous (dont moi-même, je le confesse) se laissent porter par l’engouement plutôt masculin pour cette chose curieuse qu’est une coupe du monde de football.

Au départ, en ce qui me concerne, il n’y a qu’indifférence pour le sujet, mais à l’arrivée je constate n’avoir raté que bien peu de matchs de cet Euro dont je suis soulagée qu’il soit sorti de l’actualité dès le surlendemain. Pourtant, dans le feu de l’action, j’avoue y être allée de mes commentaires personnels, exhortant mon entourage à considérer mon avis d’experte en la matière. (avis bidon de chez bidon bien entendu)

Dimanche dernier, le meilleur moment était au début (comme souvent et tout comme le gastro, le sexe ou le voyage) et sur ce coup-là les choses de l’avant-match avaient été rondement menées : cheerleaders, pompoms, stade « vu du ciel » façon Corée du Nord et David Guetta aux manettes, façon Ibiza .

Nous étions Le Doux et moi au café Sola, parmi les gens du coin, venus chercher l’ambiance et l’émotion de cette finale. Le café débordait jusque dans la rue, il était bourré, à l’intérieur tout le monde l’était aussi.

Puis en accord avec le stade, la foule du café a entonné la Marseillaise la main sur le coeur, les larmes n’étaient pas loin, le rosé non plus.

Ensuite chacun s’est lâché en fonction de son potentiel sonore : les encouragements, l’exaltation du presque but, les bras levés, les bras baissés, les Oh, les Ah, les huées, autant de manifestations d’émotion collective visant à décupler la ferveur belliqueuse des plus modérés.

Le « On a gagné » de la demi-finale s’est transformé en« Ils ont perdu » un peu lâche. Ce n’est pas faute d’y avoir mis du coeur. A notre niveau, nous avons fait le job.

Pourtant notre néocortex se demande pourquoi autant de gens, certains d’intelligence normale ou supérieure, sont si impliqués à regarder avec passion vingt deux joueurs qui courent derrière un ballon.

C’est la faute à notre cerveau limbique qui dans certaines circonstances prend la main et nous fait faire de ces trucs parfois …

Mais bon tout comme Nuit Debout, le Brexit ou les résultats du Bac, c’est fini maintenant et c’est très bien comme ça.

 

L’oeuvre présentée ci-dessus (Point de Vue) est de l’artiste Marc-andré 2 Figuères (dit m@2f) au centre le clocher de Collioure.

Post écrit en écoutant le silence (parfois c’est bon)

 

 

 

 

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

13 réflexions au sujet de « ça nous aurait fait du bien, mais ouf c’est fini ! »

  1. Entièrement d’accord! Cela ne vaut que parce-que partagé. Mais en regardant ces matchs une chose m’est aussi venue à l’esprit, c est à quel point, et en quelque secondes « tout » peut basculer….j y vois comme une métaphore, le foot c’est comme la vie…

    1. Absolument, tout peut basculer très vite dans un sens comme dans l’autre – à cause d’une opportunité mal saisie ou d’un raté – on peut ne pas se relever d’une mauvaise passe (ah non ça c’est le rugby !),

  2. 22 joueurs qui courent après un ballon… je me suis toujours demandée pourquoi on ne donnait tout de suite pas un ballon à chaque joueur. Ce serait plus simple, non ? Ils n’auraient pas besoin de courir, de se pousser, de s’insulter, ils pourraient enfin joueur tranquillement chacun avec son propre ballon.
    Bref, il semblerait que je n’aie rien compris aux règles du foot
    Belle journée

    1. il me semble que le vélo fédère moins de monde, le spectacle est moins vivant, on a moins de raison de se disputer, les choses sont plus claires, on s’ennuie davantage …. quoique si le Doux me disait allez hop ce week-end c’est vélo, je me connais je lui dirais d’accord.

      1. Que Nenni ! le vélo fédère beaucoup de monde en fait, mais d’une façon non frontale. A l’étranger, les gens adorent regarder le tour de France et découvrir notre cher et vieux pays. Il faut dire aussi que les images filmées par drone sont très belles. Sinon à part le décor, je ne regarde pas. J’aime pas ça; le foot non plus. D’ailleurs, je suis contente que la France ait perdu, sinon, Normal 1er aurait récupéré cette victoire pour essayer de renverser la courbe de sa nullité.

Laisser un commentaire