La (bonne) Compagnie

Alors que sur les moteurs de recherche comme easyvol, kayak ou skyscanner, Air France affiche systématiquement les prix les plus élevés, (on se demande bien pourquoi) voilà qu’une Compagnie aérienne, appelée tout simplement La Compagnie, offre à qui le veut bien l’alliance délicieusement oxymorienne de la Business class et du Low coast, Messieurs Mesdames tadaaam (roulement de tambours) let me introduce you La Compagnie. Continuer la lecture de La (bonne) Compagnie

île de Ré, le temps, les gens et l’Happy(Q) Thérapie

L’île de Ré est un joli endroit préservé qui déploie durant l’été une palette de couleurs sourdes que l’on retrouve dans dans la gamme Pantone entre le vert cendré N° 2706 et le gris sombre un peu bleu N°5425. Continuer la lecture de île de Ré, le temps, les gens et l’Happy(Q) Thérapie

Jusqu’où faut-il s’épiler ?

C’est une question que l’on devrait poser d’abord aux hommes mais qu’on ne pose qu’aux copines ou à défaut qu’on se pose à soi-même. Alors ? Le maillot, l’intégral, le brésilien ou le jardin à l’anglaise ? Pour qui et à quel âge ? Que dit la mode ?  Continuer la lecture de Jusqu’où faut-il s’épiler ?

Le superflu d’abord, le nécessaire ensuite

IMG_4400

La lecture hebdomadaire de trop de magazines féminins durant les 30 dernières années a laissé des traces invisible sur notre épiderme reconnaissant et, a crée des besoins définitifs. Ah comment serait notre peau si nous n’avions pas suivi les conseils didactiques des rédactrices de mode ? Afin de ne pas regretter les milliers de francs puis d’euros, investis dans le budget Beauté, il me plaît de croire que ma peau est beaucoup mieux que ce qu’elle aurait été si je n’y avais pas consacré l’équivalent en valeur d’un studio dans un arrondissement émergent de Paris. Continuer la lecture de Le superflu d’abord, le nécessaire ensuite

CNY 3 : Doctor LI

Il y a plusieurs façons de solutionner un problème médical. Il y a la méthode classique qui consiste pour le praticien à soupeser la situation et parfois à prescrire des médicaments. Et puis il y a la méthode du docteur Li qui pourrait se résumer à “je te fracasse, je t’en remets 3 couches et tu reviens la semaine prochaine pour la suite”. Continuer la lecture de CNY 3 : Doctor LI

Chez l’acupuncteur US….

Alors la mauvaise nouvelle  c’est que la tendinite avec laquelle je suis partie en Amérique non seulement ne m’a pas lâchée d’une semelle mais s’est même considérablement aggravée. Cela est dû à je ne sais trop quoi (sauna, steamer, massages pourtant doux, répétition de faux mouvements, effets de style, pfff parfois je me crois toujours très jeune), Continuer la lecture de Chez l’acupuncteur US….

Happy Quinqua arrête la cigarette

Est-ce par amour ou plutôt par désamour ? il y a toujours une bonne raison pour arrêter de fumer (tout comme pour reprendre du reste). Est-ce si difficile ? Franchement, à ce stade, même pas mal. Il suffit en fait de rencontrer quelqu’un qu’on aime bien (vraiment bien) et qui, au fil des jours, va préfèrer la blonde qui lui nuit à la rousse que vous êtes. Continuer la lecture de Happy Quinqua arrête la cigarette

Happy Quinqua est pile & poil

Dans cet institut de beauté de la rue Vaneau, on prend très au sérieux les histoires de tout poil. J’adore le « désormais » qui sous-entend qu’avant c’était inclus, si je puis dire, mais que maintenant, peut-être suite à un constat de certaines inégalités dans la pilosité, et bien, la zone est « à part entière » et donc en sus ! Royal ! Et vous vous êtes plutôt « américain » ou « brésilien » ?

Pourquoi Happy Quinqua paraît 10 ans de moins ?

La question de l’âge ne se pose jamais, mais disons que les bons jours les plus bienveillants (hommes) m’en créditent 10 de moins, et les mauvais jours, les plus hostiles (rivales), m’en enlèvent seulement 5. Ce sont des petites satisfactions qui apportent toujours à la journée sa touche joyeuse. Alors on me demande souvent « Mais Happy Quinqua, quel est ton secret alors que tu bois, fumes et ne dors jamais ? » Et bien, c’est d’abord un bon maquillage associé à un mauvais éclairage, dis-je habituellement, mais quand je suis en tête à tête en OFF avec une autre Quinqua en passe de devenir Happy, je lui livre mes bons plans que voici. Prendre tous les matins une petite gélule de Spiruline (c’est une algue aux vertus souveraines), utiliser de façon infidèle et frénétique toute sorte de cosmétiques si possible très nouveaux et très chers. Restez fidèles cependant à la crème Dermalibour des Laboratoires A-Derma (elle est grasse, elle colle, elle fait briller mais au bout d’une heure, elle donne à la peau un aspect incroyablement plus jeune), et à la Mésolift de Lierac qui envoie un peu d’hydratation et beaucoup de rêve. Manger surtout des aliments de couleur : tomates, betteraves, myrtilles… Enfin, associer à une pratique sportive bi quotidienne (et courte), une activité sexuelle bi-hebdomadaire (et longue). Compléter ce programme par quelques injections aux bons endroits bi-annuelles et vous y êtes ! enfin presque. J’ai d’autres tuyaux bien sûr, mais pas tout d’un coup !