• Non classé

    Happy Quinqua prend position (bis)

    Me serais-je pris les pieds dans le tapis avec les fonctions “publier” “mettre dans brouillon” ou “corbeille” ?  Le fait est que je vous avais ciselé hier un petit texte plein d’aphorismes et de conseils judicieux et que celui-ci a disparu dans les limbes de ma blogosphère personnelle. Depuis tout à l’heure, ma plume, choquée, verse des larmes d’encre, et moi de rage. Mais où est donc passé mon texte ? J’ai tenté un effort de mémoire énorme pour essayer de retouver ce que j’avais bien pu raconter en ce dimanche matin juste avant de partir en ballade à cheval en forêt de Rambouillet. Quelques galops plus loin, les idées et…

  • Non classé

    Happy Quinqua en vœux encore

    Je fais les mêmes tous les ans, ça me marche pas toujours mais je me dis qu’un jour, à force de répéter la même chose, une sorte de décision immanente et divine, par lassitude ou par inadvertance en exaucera quelques uns. Donc dans le désordre, ça donne :

  • Non classé

    Happy Quinqua en vœux

    Avez-vous remarqué que plus les années passent et moins les vœux se réalisent ? On souhaite toujours Amour, Gloire et Beauté, mais ce sont des valeurs qui ont la fâcheuse tendance à s’émousser avec le temps. La plupart des gens hésite entre la formule de politesse automatique et le besoin de se faire remarquer par une créativité plus ou moins débridée. Mais que veut dire le vœu en fait ?  Il apparaît comme une évidence que les vœux expriment toujours un message subliminal. Les souhaiter à un client signifie par exemple : « Ne me quitte pas ». A un fournisseur : « Merci pour le cadeau mais rien n’est acquis ». A un…

  • Non classé

    Réveillon : Happy Quinqua éteint son portable

    Depuis quelques années, les portables s’invitent dans les dîners de réveillon en guest star, c’est « eux d’abord », tout pour leur pomme, et franchement, ce n’est pas possible. Le dîner vient de se terminer, les nappes en tissus sont en boule sur le côté, nous sommes 12 autour de la grande table ovale, et au douzième coup de minuit chacun sort son I-phone pour texter,

  • Non classé

    Happy Quinqua monte le son

    Parmi les solutions immédiates qui nous permettent d’affronter la gravité de décembre, il y a EN UN l’Amour bien sûr, mais si nous n’avons pas sous la main l’objet social qui va avec (non non pas d’allusion graveleuse aux accessoires transitionnels, nous n’en sommes pas là, enfin pas encore), nous pouvons aussi nous tourner vers le sport, les massages, les dîners copains, le shopping, le ciné, l’alcool, les Mentos à la pomme…. mais s’il est une chose qui en toutes circonstances, nous sauve, nous suit, nous accompagne et ne demande rien, se contente d’être juste là et de faire le boulot, c’est la musique.

  • Non classé,  Sortir

    Quels cadeaux de Noël pour Happy Quinqua ?

    Pitié ! , à l’aide ! Noël, c’est les boules ! La bombance obligatoire, les cadeaux à côté de la plaque, le dérèglement des festivités. C’est aussi la saison des bilans comptables et personnels, de la fin des amours démarrées en début d’été, du temps gris et pluvieux, du teint gris et plus vieux, de la question : « Tu fais quoi à Noël ? ». Au secours ! On espère juste que, de derrière les fagots, le génie de la lampe sorte, une bouteille de saint-Julien à la main, et dise : « Allez Darling, lâche toi, c’est open bar, envoie tes vœux ». Je lui demanderai alors une paire de boots en python…

  • Non classé

    Happy Quinqua chez Christian Louboutin

    Franchement, ne trouvez-vous pas que cette Louboutin inflige le vertige ? Fièrement installée sur la cheminée du salon entre une statuette callipyge d’Arnaud Kasper (tiens il y avait longtemps que je ne l’avais pas écrit comme ça) et les Correspondances de Flaubert dans la Pléiade, elle trône, souveraine invoquant une sanctification singulière, une préciosité intime, un luxe intemporel. Porter des Louboutin relève d’un art de vivre hédoniste et provocateur. J’ai cassé ma tirelire à la faveur d’un article que je devais écrire pour Côté Paris à propos du livre sur les 20 ans de Louboutin.

  • Non classé

    Happy Quinqua joggue au Luxembourg

    Ce matin au Luxembourg, au moment où je double deux coureurs d’une foulée molle, je capte cette petite phrase émanant de l’un des deux : “Il a fallu que je me parraine moi-même pour qu’on me rembourse ma deuxième batterie.” J’adore ces délices auditives (oui je sais « auditives » ça fait bizarre mais Délice tout comme Orgue ou Amour, passent au féminin quand ils sont au pluriel). Quand ils se croisent, les sportifs solitaires s’échangent un regard à chaque tour. A la condition de courir à contre sens. Le Luco, c’est comme la Grande Ep’ entre 20H et 21H, un foyer de célibataires, en forme et plutôt aisés, et qui souvent,…

  • Non classé

    Comment choisir son ex-mari ?

    J’aime bien donner ce genre de conseils, moi qui, justement, n’aie pas de mari. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs mais ils peuvent imaginer en fonction de la génèse ce que sera le futur. Si, avant de tomber amoureuse, certaines avaient examiné à la loupe le dossier de chacun, elles auraient eu bien moins le sentiment de l’erreur ou du regret. Moins de départs sur coup de tête, moins d’enfants sur coup de cœur ! Bien que ces derniers ne rentrent que rarement dans les catégories « erreur’ ou « regret ». Elles auraient évalué en 1/ les qualités humaines et morales du candidat, en 2/ sa capacité à transformer ces qualités…

  • Non classé

    Pourquoi Happy Quinqua est-elle toujours un peu cougar ?

    Parce que les hommes de notre âge sont un peu vieux, vous ne trouvez pas ? Celui qui en plus s’est réalisé financièrement choisit souvent une femme trophée jeune et jolie. Peut-on lui en vouloir ? ben non ! Quel âge avaient nos fiancés lorsque nous avions 25 ans. Allez, la vérité ? 42, 45 ? c’est ça. Et bien les proportions n’ont pas changé. 15 ans plus tard, ils ont toujours 42, 45. Sauf qu’aujourd’hui c’est lui l’homme plus jeune, et il n’est pas déçu, à tous niveaux ! En effet, nous, les Happy Quinqua, sommes livrées avec quelques avantages : Des enfants déjà faits et avec un peu de chance…