Chez Johnny Rockets

Pourquoi les américains ne connaissent-ils pas le bidet ? C’est dingue non ? Je vous mets au défi de trouver un bidet en Amérique. Ils sont aussi rares que les tuyaux de douche. Chez eux, l’eau ne vient que du ciel. Le jet directionnel, connais pas ! Alors me direz-vous, comment font-ils ? Soit ils ne font pas, soit ils effectuent des figures de style pas évidentes pour arriver au même résultat. Ils n’ont pas de bidets mais ils ont des idées et parmi elles, ils ont Johnny Rockets. Et ça, nous, les frenchies, (n’essayons même pas) on ne peut pas lutter. Parce que qui n’a pas connu de près le Chili burger / Patates douces n’a pas compris ce que injection de cholesterol veut dire. Est-ce bon ? Heureusement qu’avec tout ce mal que ça nous fait, ça nous fait aussi du bien, mais dans l’instant seulement. On atteint les sommets du suicide alimentaire dans le plus grand bonheur. Le burger de chez Johnny Rockets est une aporie de l’insouciance gastronomique qui vous délivre, hilare, votre visa pour l’enfer. (pas la carte !) Ne pas se plaindre après. Juste kiffez ! Bon quel rapport avec le bidet me direz-vous ? ben aucun.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

5 réflexions au sujet de « Chez Johnny Rockets »

  1. hello’ belle voyageuse, ravie de voir que tu partages mes soucis de bidet – dit comme ça, ça a l’air futile, mais Dieu sait que c’est une base de civilisation, et je ne m’y étendrai pas, car ça mériterait un texte quasi philosophique… ceci dit, en France, ce n’est pas non plus si répandu que ça. J’en sais quelque chose, moi qui ai grimpé les lavabos du monde entier, sauf en Italie. Pourtant ce mot, même en italien reste le même. Ton périple américain t’emmène où, maintenant? Es-tu heureuse? et tu rentres quand…?

    1. Hello Simo bella, mon périple prend fin dans quelques jours, je rentre, heureuse, mais avec un bras en moins, diminuée par une tendinite qui part de l’épaule gauche jusqu’à l’avant-bras, qu’un acupuncteur de Los Angelès m’a singulièrement aggravée à grands coups de niddles dans le tibia et d’herbes chinoises prises sous forme de gélules grosses comme des melons.
      Retour à Paris le 25 juillet. Je t’appelle ma Belle.

  2. Johnny Rockets, Johnny kid and the pirates, Shake, shake,shake , Burger, Diner, ca sa m’évoque!!! Ces mots et ces sonorités fithties ont de la gueule et trainent avec eux un putain de parfum de romantisme. Quant aux bidets…le parfum…yes j’adhère, mais le romantisme j’me doute (comme disait mon pote Michel C…..)

  3. Je me permets de vous contacter afin de vous proposer un échange de lien de qualité avec notre site spécialisé dans la mutuelle santé. Comme vous le savez certainement, l’objectif de cet échange est de mutuellement progresser sur des expressions recherchées sur Google. Si cette proposition vous intéresse, veuillez me contacter à sebastien.brazy@yahoo.fr afin que nous fixions ensemble l’échange. A bientôt

Laisser un commentaire