Chez l’acupuncteur US….

Alors la mauvaise nouvelle  c’est que la tendinite avec laquelle je suis partie en Amérique non seulement ne m’a pas lâchée d’une semelle mais s’est même considérablement aggravée. Cela est dû à je ne sais trop quoi (sauna, steamer, massages pourtant doux, répétition de faux mouvements, effets de style, pfff parfois je me crois toujours très jeune), et je suis à ce jour super handicapée. Je ne peux me servir de mon bras gauche qui est immobilisé sous peine de hurlements qui me tirent des larmes si d’aventure ma tête oublie ce que mon corps ne peut donner.
Bref, j’ai un bras en moins; ce qui fait, pour ceux qui ont 4 membres (moi en tout cas) 25 % de mobilité réduite .
« Surtout pas d’infiltration » m’avait dit un ami médecin avant mon départ :  « ça attaque l’os ».
Argument massu, et membre en moins, voilà le travail.
Alors face à ma douleur lancinante et ma mauvaise humeur prolongée, de guerre lasse, j’ai été traînée chez un acupuncteur qui exerce du côté de Westwood. « Un type très pointu » me dit la copine qui vit à Los Angelès, ce qui pour un acupuncteur….
Je signe d’abord de ma main valide, tout un paquet de feuilles où je promets de ne pas le poursuivre en justice quoiqu’il advienne de mon bras. Puis il commence à s’acharner sur mon oreille dans laquelle il plante 3 clous qui traversent mon cartilage de part en part. Il me demande de presser entre le pouce et l’index l’oreille crucifiée chaque soir bien bien fort pendant 30 secondes et c’est encore mieux si ça saigne. « Blood », c’est bien sang en anglais, j’ai bien compris non ?
Après 20 minutes de pause, piquée un peu partout et histoire de ne pas rester sur une note gore il me donne alors une fiole de médicaments venus de la nature : des herbes (pas de l’herbe, l’effet eut été plus efficace, DES herbes, des herbes de quoi ? merci de faire comme moi, et de ne pas poser de questions, mais pour enfoncer la crédibilité, sachez que ces herbes sont chinoises. 
Je prends donc méticuleusement les herbes chinoises par le biais d’énormes gélules qui menacent à chaque fois de m’étouffer en se coinçant dans l’épiglotte, (12 par jour, rien que ça). Les effets non seulement sont nuls mais la douleur a augmenté et mon bras est désormais pratiquement paralysé. Le côté positif de cette visite chez cet acupuncteur américain c’est qu’il m’a fait hurler de douleur, ça je l’ai dit, mais aussi de rire. Une sorte d’humour à la Woody Allen, faussement macho, très faussement dragueur, Est ce que ça m’a calmée ? hum, 125 dollars la séance de rigolade, ouais ça calme ! 
By the way, y a t-il un médecin dans l’assistance ? parce que HELP !!!!!

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

4 réflexions au sujet de « Chez l’acupuncteur US…. »

  1. Verifie que ce n’est qu’ une tendinite (irm). Si tendinite confirmée , anti-douleurs et… Bras immobile et Patttttieeence…ça passe, oui cela passe.
    Courage!

  2. J’ai découvert votre blog depuis quelques semaines et j’ose enfin laisser un commentaire. Je ne suis pas encore QUINQUA (encore un an à patienter). J’ai moi-même souffert d’une tendinite à l’épaule qui s’est avérée être une calcification. Je n’avais que 10 % d’amplitude. Résultat : deux semaines et demi d’arrêt et un traitement par morphine. Je n’ai pas vu d’éléphants roses juste une impression de vivre au ralenti. Par contre nausées les premiers jours et jusqu’à 18 heures de sommeil d’affilé. Je suis de votre avis qu’avec un bras en moins le quotidien s’en trouve affecté. Bon courage et à bientôt de vous lire.

    1. Ah mais c’est que le blog est autorisé aussi pour les non-quinqua ! lol
      Je ne crois pas atteindre une amplitude de 10% de mon bras gauche, 2% est le grand maximum ! et encore ! C’est pas drôle quand on est au bout du monde. Mieux vaut avoir dans ces cas-là une épaule sous la main, si je puis dire.

Laisser un commentaire