CNY 5 : Sandy

Le jour se lève sur Manhatan, le ciel s’est habillé en coton gris clair délavé et des nuages plus foncés, plus hostiles, le traversent. En bas les rues sont désertes et mon immeuble de verre grince singulièrement depuis qu’une pluie fine a commencé à arroser les vitres. Tout semble figé, prostré, tout semble en l’attente. Seul un drapeau américain planté sur l’un des immeubles en face reflète la force du vent croissant. Hier, il voletait, ce matin il s’entortille frénétiquement. Samedi un texto venu d’un numéro inconnu appelait les new yorkais à faire des réserves d’eau et de nourritures. En quelques heures les supermarchés se sont remplis (de gens) et se sont vidés (de produits).

Il est toujours difficile de savoir quelle est la part de sensationnel que les médias encourage, à celle de l’information avisée qui prévient, cible et relativise. Alors évidemment dans ces cas-là, la peur n’est pas très loin, et pour peu que l’imagination s’en mêle, les images de scénarios catastrophe défilent …

Hier, découragée par les files d’attente composées surtout de gens en sur-poids, au lieu de faire le plein de nourriture et de boissons, je suis allée sur la 2 nde avenue entre la 51 et 52 rue à Buttercup Bake Shop, une patisserie américaine spécialisée dans le cupcake dans laquelle je me rends religieusement à chacun de mes passages à New York. J’ai fait des provisions de “red velvet”, mes cupcakes préférés, en vue du siège des prochaines 48 heures.

Sandy peut débarquer et même rester quelques jours : je suis prête.

Bon, je vous tiens au courant de la suite, promis.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

4 réflexions au sujet de « CNY 5 : Sandy »

  1. J’étais aux Etats-Unis quand Katrina est arrivé (e ?). Nous nous moquions du journaliste qui faisait du « sensationnel » , les pieds dans l’eau, en annonçant le niveau de l’eau toutes les 10 minutes. Sandy ne sera sans doute pas plus méchant (e ?) que le dernier ouragan à New-York mais depuis Katrina, tout président se doit d’être prudent.. Votre remarque à propos des Américains en surpoids m’a amusée. En voyant aujourd’hui à la TV les habitants stocker de la nourriture, alors que cet ouragan, même s’il arrivait, ne pourrait durer très longtemps, je me disais que toute occasion était bonne pour jouer à « Survival ». Mais peut-être ont-ils besoin de montagnes de « snacks » pour suivre le déroulement des événements à la télévision ? Take care !

  2. C’est drôle ce que vous dites, en fait en relisant mon post j’ai rajouté « surtout » car ma phrase sur les américains en surpoids n’est pas très politiquement correcte, j’en conviens. Sinon autre question Sandy est du masculin ou du féminin ?
    Pour moi masculin ! qu’en pensez-vous ?

  3. Contente des quelques nouvelles, j’attends la suite et serai là demain matin. J’ai vécu un truc du même genre -pluie verglaçante, tout renversé sur des kilomètres -bus, voitures…-, pas d’électricité pendant 3 jours à Atlanta, après et même pendant que des bons souvenirs…
    Une petite bise mouillée il pleut enfin chez moi après 4 mois sans une goutte

Laisser un commentaire