CNY4 : NYU

L’action se passe dans la partie digitale de New York University, la salle est plongée dans une semi-pénombre d’où se dégage une quinzaine de grands rectangles blancs debouts et bien droits. Derrière leur ordinateur, les élèves silencieux écoutent religieusement un professeur qui, pendant la première demi-heure, va leur expliquer “qui c’est le plus fort » histoire de justifier le montant de sa prestation.Tout le monde est là pour la même tacite raison: Comment monétiser son blog ? Comment transformer sa plume en “sonnant trébuchant”? Bien sûr hors de question de donner un quelquonque tuyau dès la première intervention, les solutions se méritent et pour les avoir, il va falloir être patients, lire des livres, des blogs, des commentaires, faire des recherches, convoquer sa créativité, et faire une tonne de homework, le tout dans le but de comprendre un peu plus ce monde nouveau dont la théorisation s’enrichit un peu plus chaque année

Chacun se présente, s’auréole de modestie et masque ses ambitions. Des groupes sont formés et notre première mission va être de suivre un fait divers de type “gossip” lié à une célébrité. En France le scoop Dati / Desseigne serait apparu en haut de la liste, sans illusion je le tente mais comme personne ne les connaît, je fais un bide. C’est Chris Brown, dont j’ignorais l’existence jusqu’à ce jour (ma fille me supplie de virer cette précision) et ses frasques que nous allons suivre. Puis sous la direction du prof, nous réaliserons un blog (presque) parfait. Parce qu’il y a des fonds et des formes qui fonctionnent, c’est comme ça. Vaguement fière de moi, je lui montre d’happyquinqua mes liens préférés, Je comprends, entre ses “well” et son sourire made in USA, qu’il trouve mon blog complètement à côté de la plaque. Mon ego, un peu bousculé, me pousse à faire semblant de ne pas comprendre. Ah bon il ne faut pas parler à la première personne ? Le sujet est trop vaste ? Ah oui, avec plein de photos ? et des tags ? et des liens hypertextes ? et des videos ? un blogroll plus important ? et un “be social share” … Ah yes, Okay, I see. 

Bon je sens qu’Happy Quinqua est peut-être en train de vivre ses derniers instants… à moins que…. je continue de faire comme je veux.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

18 réflexions au sujet de « CNY4 : NYU »

    1. Je n’ai pas d’autre choix que d’accueillir et … de bosser, car pour 2 heures de cours, je dois travailler chez moi une dizaine d’heures. Et tout ça for free !

  1. Oh si blog encore , c’est poilant! Cela repose de l’hyper texte (sexe?) bref, laisse tomber ce cours bidon ou sinon change de cap,et fais un blog marchand, mais c’est chiant :-)))

  2. Au fait,comment va NY? J’y ai vécu 7 ans,revenue en France pour pondre mon oeuf auquel j’ai promis un périple là- bas mais on était « sous » Bush à l’époque,donc no way(chacun son truc); depuis Obama , pas trouvé le temps d’y aller comme je voudrai(i-e au moins 3 mois) .Comment sentez- vous mon futur périple:ère Obama ou new-Bush?

  3. « …mon fils À QUI j’ai promis et non auquel … »
    La quinqua est peut-être low tech mais chiante( dixit l’oeuf ) en orthographe et autres syntaxes

Laisser un commentaire