Comment choisir son ex-mari ?

J’aime bien donner ce genre de conseils, moi qui, justement, n’aie pas de mari. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs mais ils peuvent imaginer en fonction de la génèse ce que sera le futur. Si, avant de tomber amoureuse, certaines avaient examiné à la loupe le dossier de chacun, elles auraient eu bien moins le sentiment de l’erreur ou du regret. Moins de départs sur coup de tête, moins d’enfants sur coup de cœur ! Bien que ces derniers ne rentrent que rarement dans les catégories « erreur’ ou « regret ». Elles auraient évalué en 1/ les qualités humaines et morales du candidat, en 2/ sa capacité à transformer ces qualités en style de vie. En 3/, la surface financière qui associée aux deux points précédents donnera le montant de la pension alimentaire qui va les accompagner sûrement plus longtemps que n’aura duré leur union.

En gros choisir ses ex demande un petit effort d’anticipation. C’est le conseil du jour de Happy Quinqua auprès de la trentenaire en quête d’affect et de géniteur.

L’expérience apporte un peu de cynisme dans l’observation du mode matrimonial, et l’amour n’a rien à voir avec tout ça. Rester romantique est la base.

Pour la Quinqua, l’idée du mariage ne se pose plus.

… sauf s’il est beaucoup plus riche !

 

 

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

3 réflexions au sujet de « Comment choisir son ex-mari ? »

  1. Enfin, on rajeunit le genre du savoir-vivre!
    La baronne de Rothschild et Elisabeth Taylor peuvent aller se rhabiller… et c’est pas plus mal.
    Et puisque vous êtes pertinente sur le choix des ex, vous ne manquerez pas, je l’espère, lors de l’une de vos prochaines chroniques, de nous faire savoir « comment oublier son prochain coup de coeur »

  2. Alors, pour moi, s’il existe bien une regle d’or , c’est celle-ci: pour se marier ou faire des enfants, surtout ne jamais, au grand jamais REFLECHIR. Suivre son instinct……et la vie se chargera du reste.

Laisser un commentaire