De LA à SF, on the Pacific Coast Highway 1…

C’est une bien belle route qu’on a l’impression d’avoir déjà parcourue à la poursuite de je ne sais qui. Mais dans quel film déjà ? Elle démarre tranquille, large, rassurante, au centre d’un théâtre sobre où se perd l’œil à droite comme à gauche. Ce serait presque monotone si l’immensité de la nature ne nous rétrécissait pas de la sorte, et si quelques bovins épars n’étaient pas là pour nous distraire. Mieux vaut s’assoupir maintenant parce que dans quelques heures ce ne sera plus possible. L’océan est toujours là à votre gauche mais ses caresses au littoral évoluent avec caprice. C’est là que les claques commencent. Des conifères surplombent les falaises puis disparaissent soudain laissant l’immensité de l’océan remplir l’écran, la route obéit à une topographie tellurique que l’homme n’a même pas cherché à domestiquer et de magnifiques points de vue clignotent, et bégaient au hasard de tournants. Ça monte, ça descent, est-on en voiture ou en avion ? On ne sait plus. Ce jour-là, entre brume et brouillard, une mousse Chantilly transparente caressait le bord de mer et glissait de la montagne dans les arrières plans. Inutile de vous précipiter sur votre appareil photo, d’abord il est trop tard, et ensuite ça ne donnera rien. Il est des moments qui appartiennent à la nature en général et à l’instant en particulier. Seule la rétine est autorisée à les stocker.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

5 réflexions au sujet de « De LA à SF, on the Pacific Coast Highway 1… »

  1. Good trip!!! Le terrain de prédilection de toute la beat génération, Big Sur, la One, mithique, et de grands écrivains. On the road again. Mais parfois là-bas le brouillard ce n’est pas que de la vapeur d’eau. Aldous huxley y a sévi.

  2. Cette route et cette image m’évoquent deux films de Hitchcock : Scottie suivant Madeleine en voiture dans « Vertigo » et Mélanie apportant chaos et désolation à Bodega Bay dans « Les Oiseaux ». Je ne sais pas au demeurant s’il s’agit de la même route exactement, mais que ces films me donnent envie de la prendre !

Laisser un commentaire