Faut-il partager ses bonnes adresses ?

IMG_0145La quinquitude ayant fait de nous des personnes exigeantes et de goût, nous avons dans notre quartier pour chaque corps de métier, « un très bon ! » voire « Le Meilleur… » Le meilleur fromager, le meilleur boucher, le meilleur marché bio… et, de façon modeste ou prosélyte, il nous plaît de partager avec nos amis nos meilleurs fournisseurs sur l’air de « les bouchers de mes amis sont mes bouchers. »

En revanche, pour ce qui est de communiquer l’adresse de prestataires qui vendent justement de l’adresse : dentiste (pour de l’implant), du dermato (pour de l’injection) ou de l’osthéo (pour du craquement) l’expérience prouve qu’il est préférable de garder ses adresses pour soi. Ainsi à la question souvent posée « tu connaîtrais pas un bon dentiste ? » si vous voulez éviter les complications et garder vos amis, répondez par un simple « pas du tout ».
Nul doute que si par malheur une de vos amies subit un raté, ça peut arriver, vous en serez la cause.
Imaginez que le dermato star qui normalement pique comme un orfèvre et a accompli sur vous des miracles (momentané, car comme vous le savez les effets de la piquouze ne durent jamais) touche le nerf oculaire de votre copine. Elle vous avait pourtant supplié que vous lui donniez ses coordonnées. Et la voilà désormais flanquée d’un drôle de regard asymétrique avec son oeil écarquillé qui veut vous tuer.

idem gardez pour vous le gestionnaire de compte qui fera (peut-être) fondre ses placements, l’osthéo qui va (peut-être) lui torpiller une cervicale ou l’avocat qui va (sûrement) faire durer pendant des années sa procédure de divorce.

Bon personne ne se refilera sous le manteau le nom de son bon proctologue, quoique, parfois dans ce registre, le bon tuyau au bon moment … (pardon d’accord ça je vire dis-je au Doux en lui rappelant que ce blog est anonyme).

Dans l’ensemble évitez de vanter les talents de qui que ce soit, vous n’en retirerez rien.

Au delà de perdre des amis si ça se passe mal, les disponibilités du « meilleur » risquent de baisser et leurs tarifs risquent de monter.

Evitez aussi de dire trop haut trop fort que votre mec est une perlouze de niveau collector. D’abord ça agace, ça suscite inutilement des choses qui peuvent s’appeler l’envie, ou la jalousie et ça peut donner des idées aux créatures en cavale, celles qui, tapies dans un coin, ne dorment que d’un oeil.

Le Doux ?
Pas terrible

Non gynéco j’ai pas

Mais j’ai un bon boucher

 

L’illustration présentée est une œuvre de Pascal Lièvre

Post écrit à Font-Romeu devant un feu de bois. Dehors la neige tombe, en fond les canaris chantent.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

9 réflexions au sujet de « Faut-il partager ses bonnes adresses ? »

  1. Mais comment vais-je m’en sortir ? végétarienne je suis…
    Dévoiler le nom de mon marchand de tofu transgénique ? Vous n’y pensez pas

    Belle soirée

    1. Et comment !
      Je ne peux m’empêcher de promener un œil amusé sur mes stats qui disent que prés de la moitié des lecteurs d’Happy Q sont des hommes … de moins de 50 ans.
      Ce qui rend large le spectre des sujets.

  2. Bien vu! il faut se protéger contre ce que l’on ne peut pas contrôler! j’avais donne le nom de mon dentiste a une amie qui a laisse bêtement sa fabuleuse echarpe en cachemire dans le vestiaire du cabinet…Une cliente l’a trouvée a son gout et comme le corbeau de la fable, elle est partie avec…Du coup, mon amie n’est pas retournée chez mon dentiste et elle me parle toujours a l’occasion de ce vol comme si j’en étais responsable…
    M. J’attends le livre!!!!

    1. Ah oui terrible le coup de l’écharpe, une leçon !
      Pour le livre, ça avance, ça avance
      mais tout doucement
      bisou ma papesse
      à vite !
      j’arrive vendredi sur tes terres

Laisser un commentaire