Happy Fifty Shades of Money

Comment faire fructifier honorablement ses frasques sexuelles ? En les racontant tout simplement par le biais d’une publication papier. Il faut juste un peu d’expérience, un zeste de talent, et une habile dextérité dans l’utilisation des réseaux sociaux. “50 nuances de Grey” n’est ni plus ni moins le meilleur de sa catégorie, mais c’est lui le best seller. Celui qui a su répondre à un besoin au bon moment, et exceller sinon dans sa qualité littéraire du moins dans sa stratégie de communication. En France, les 800 000 exemplaires vendus en trois mois ont fait fantasmer la plupart des lecteurs, déçu certains, mais a surtout laissé figé pour quelque temps le sourire de la maison d’édition qui a eu la bonne idée d’en racheter les droits en France. Un sourire déjà bien amorcé par les succès récents des opus de Delphine de Vigan (Rien ne s’oppose à la nuit) et de Grégoire Delacourt (La liste de mes envies). D’où la fiesta à l’Alcazar, cf photo & mon précédent post.

Mais que signifient 45 millions d’exemplaires vendus dans le monde pour cette bluette érotico-britannique ? Que le sexe et ses dérivés SM redeviennent porteurs ? Bon qu’à cela ne tienne, allez, ressortons les accessoires, redéployons notre imagination endormie, explorons l’alternatif, et laissons-nous doucement hystériser puis sadiser.

Décrochons la plume de paon des chapeaux des messieurs, déposons la dans un écrin, offrons lui, qu’il la promène sur notre dos, lentement, et ailleurs, d’un côté – doucement – puis de l’autre – moins doucement, Aïe…Quoi ? qu’est ce qu’il y a ? Mais je déconnais, qu’est ce que tu fais ? Non non NON  no way, allez remballe-moi tout ça.

Ecrivons plutôt la dessus, et faisons un best-seller.

Déjà techniquement, nous les HQ, on en sait autant que E-L James non ?

Il ne nous manque plus que le talent, la com et la chance !

Allez, à nos plumes !

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

3 réflexions au sujet de « Happy Fifty Shades of Money »

  1. Moi j’ai été déçue, un livre érotique annoncé comme une addiction, euh !!!! j’ai pas accroché, je préfère Christian Laborde avec « stories autres shorts », ca c’est érotique, chaud !

Laisser un commentaire