Happy Q en ménage

IMG_1848Pardon pour cette absence au cours de laquelle j’ai déménagé, emménagé, rangé, donné et jeté, jeté, jeté.
Une partie de moi-même, celle qui n’a pas atterri à la cave a dû même se retrouver sur le trottoir, ramassée à la pelle, picorée par des curieux ou embarquée par une benne.

Quitter un de lieu de vie dans lequel vous nagiez tranquillement en petites brassées depuis des années implique l’ouverture de nombreuses boîtes bien verrouillées. C’est comme relever d’un coup les quatre coins du tapis. Remontent alors à la surface, par vagues et sans aucune hiérarchie, tout un paquet d’émotions diverses. Des virus endormis, des choses mitigées, des coiffures ridicules, mais aussi des regards innocents au visage plus jeune, des cartes de visite aux fonctions obsolètes, des photos gondolées de morts qui nous sourient… Les maris, les enfants, les amants, n’ont jamais été aussi proches, là, rassemblés, dans le carton. Quelle épreuve !

Sur le moment, certains souvenirs enchantent, d’autres nous renversent avec leur incursion dans le présent par effraction.

Mon aptitude à la nostalgie est réduite d’autant que je m’arrange toujours pour apporter un peu de créativité à ma mémoire, ce qui rend mon passé plus sexy. Je vous laisse donc imaginer à quel point m’a déprimée ce plongeon dans le temps.

Il a pourtant fallu arbitrer sur « que garde-t-on ? » « que jette-t-on ? ». L’hésitation pousse à conserver trop de choses. Si je disparais demain, est-ce que je souhaite que ces souvenirs soient lus ou vus par ma descendance (ou mon Doux, oh my god no no way) ? Et cette photo qui reflète des choses tendres, alors que je connais la suite de l’histoire….

Allez hop à la benne !
Mes biographes n’auront qu’à inventer !

Back vers le futur !
Regard au loin
Présent présent !

Et puis, c’est la nouvelle année, faites vos voeux !

On énumère les siens pour 2016, on y réfléchit, on va essayer de s’y tenir cette fois.
Et puis bien sûr, on envoie généreusement vers les autres la panoplie de voeux attendus et polis dont l’ordre d’importance varie selon l’âge.

Happy Readers que vous êtes, faîtes le plein de joie (lisez l’interview de Christophe André parue ce matin dans la Matinale du Monde), de découvertes (Tenez, allez voir ce spectacle au Théâtre du Rond Point tant qu’il est encore temps, c’est super), et de projets (To-do list au complet dès demain OK ?).
Et pour en mettre une couche supplémentaire, si cette conférence TED vous a échappé, là voilà.

Concentrez-vous sur l’essentiel, le reste, jetez, jetez, jetez

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

18 réflexions au sujet de « Happy Q en ménage »

  1. Débarrassez-vous de tout ce qui n’est pas utile, joli ou joyeux…j’ai piqué ça quelque part…bon, ça va faire encore une rature ds mon carnet d’adresses, elle déménage souvent, cette Happy Q!

    1. c’est vrai que j’ai déménagé très souvent, 7 fois en 27 ans, à chaque fois de 700 mètres, et toujours dans le 7 ème. Là je vais dans le neuf, une autre histoire !

  2. Merci pour ces jolis vœux et conseils et bravo pour l’emménagement !

    Merci pour cet article de Christophe André. Heureuse qu’il soit a l’honneur. En d’autres temps, d’aucuns pensaient que la gentillesse était idiote et que seuls les méchants etaient drôles.

    Manuelle

    1. Par observation plus que par expérience, je sais qu’être drôle en étant gentil est un exercice qui demande beaucoup d’intelligence et de talent. Alors que la méchanceté a un champ d’expression bien plus large. C’est comme ça;

  3. uner photo (iphone) de tout ces photos documents recits etc compromettants, tout ca dans un dossier ‘xxxmoisecret’ avec un extra mot de passe. personne ne verra jamais rien, toi tu les gardes, et tu peux mettres tout tes films et phots xxxx.
    mais c est fait, hophop faire de la nouvelle histoire!
    all the best pour cette partie!
    bises

    1. pas mal, merci pour l’info, et j’envoie tout dans le cloud ou la Dropbox où au moment où lorsque ce sera vu ou lu ou simplement exhumé, c’est sûr ça n’intéressera plus personne.

  4. Ah ils sont forts ces américains pour ce type de show!! Et ce qu il dit est bien juste! Ces 15 dernières années j’ai déménagé tous les 2/3ans et cela oblige effectivement à se délester, faire du menage… J aime bien penser que du moment que ma petite famille est là, le bateau avec tout le contener de meubles etc…pourrait couler ….tant que l essentiel reste.

    1. J’ai toujours pensé que déménagé était une façon de remettre le compteur à zéro, de se délester de l’inutile, que si le bateau des affaires coule et bien ce n’est pas si grave, c’est comme la page « refresh »

  5. C’est le plus dur de savoir que jeter, que garder. Trop, on s’encombre, trop peu on regrette plus tard de manquer de souvenirs physiques 🙂

    Au fait Happy Q, faut qu’on mange un morceau un de ces 4 !

    1. Hello Hello Gonzague, mais oui mais oui, voyons-nous pour boire ou manger et nous souhaiter pleins de choses de visu, en MP sur FB pour les modalités, mais à vite en tous cas !

Laisser un commentaire