Happy Quinqua arrête la cigarette

Est-ce par amour ou plutôt par désamour ? il y a toujours une bonne raison pour arrêter de fumer (tout comme pour reprendre du reste). Est-ce si difficile ? Franchement, à ce stade, même pas mal. Il suffit en fait de rencontrer quelqu’un qu’on aime bien (vraiment bien) et qui, au fil des jours, va préfèrer la blonde qui lui nuit à la rousse que vous êtes. Pour peu qu’il fume comme un sapeur dès potron minet et qu’il bombarde l’une après l’autre de ces Rothmans qui agravent tout : la voix, les voies (respiratoires) et les relations, il va vous aider sans le vouloir à passer du stade du plaisir partagé à celui du dégout unilatéral.

L’addiction de l’Autre à la cigarette, est une chose inaliénable et inégociable et quand elle est supérieure à la notre, devient vite insupportable (sauf si l’amoureux fumeur est un milliardaire généreux, beau et drôle, dans ces cas là s’il fume trop à ton goût : souris !). A la rigueur, si vous avez le même rythme pourquoi pas, mais c’est ici que la Happy Quinqua que je suis intervient de façon impérieuse : “Les années quinqua se consomment SANS clopes ». De toute façon, un jour ou l’autre arrêter de fumer devient quasi obligatoire (une alerte, une disparition, une prise de conscience, une illumination, une apparition, une opération…) donc autant que ce soit le plus vite possible, ici et maintenant. Bon, ne soyons pas psychorigides pour autant avec les autres, il n’y a pas pire ayatollah que les ex-fumeurs pour leur entourage fumeur, mais avec nous-même, oui ! Parce que l’envie de fumer est quelque chose qui passe et aussi parce que ça rend moche et parce que ça donne une haleine de chacal, pour ne parler que des effets mineurs. Bien sûr le risque est de compenser par des récompenses qui ont des conséquences :  bonbons (devenir grosse), alcool (devenir alcoolique),  Ouais, ouais et alors ? Celui qui m’aimera grosse et (ou) alcoolique au moins m’aimera vraiment pour moi ! Bon alcooliques nous le sommes déjà. Reste « grosses ».             Silence               grand blanc

En effet, là c’est compliqué.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

7 réflexions au sujet de « Happy Quinqua arrête la cigarette »

  1. Ne s’agirait il pas plutôt d’amour ou de désamour vis-à-vis de nous même ?
    Je pense que nous avons passé l’âge, l’envie ou le rêve de faire quelque chose pour un autre que nous.
    J’ai arrêté de fumer il y a quelque temps, pas pour l’Autre, mais pour moi et j’ai tenu, sans souffrance, sans prise de poids, un mois et boum badaboum –un petit grain mal placé dans le rouage de la tête- j’ai repris et encore mieux qu’avant mais cette fois avec moins de plaisir, avec même parfois un sentiment de culpabilité… Je suis sur la bonne voie, docteur ?
    Contre la prise de poids et les envies non assouvies, je grignotais sans compter des céréales au chocolat d’une certaine marque mondialement connue et je me donnais bonne conscience car elles sont fitness…
    Bon courage pour la suite de l’expérience.

    1. Et bien moi, ca ne fait que 13 jours que j’ai aertre mais je proclame haut et fort mon statut d’EX fumeuse ! J’aime croire que le le choix des mots influe sur notre comportement alors voila, c’est peut etre pas grand chose 13 jours compare a 20 ans de fumette, mais le processus est bien enclenche : je ne fume plus !J’en profite pour encourager les personnes en cours de sevrage: ca ne dure pas si longtemps que ca, accrochez vous ! Pour moi ca a dure 9 jours. Une veritable torture physique certes, toute la journee les 1ers jours puis principalement de 18H00 a 23H00 les jours suivants. J’ai bien failli craquer une centaine de fois mais comme j’avais annonce ma decision a tout le monde (y compris a mes enfants), je ne me voyais tout de meme pas aller me cacher au fond du jardin, mon spray mauvaise haleine dans la poche, donc j’ai tenu bon. Et puis maintenant, c’est un autre monde: j’y penses souvent bien sur mais ca ne fait plus mal .Les pires moments pour moi: quand j’oublies ! Je n’y penses plus et soudain j’ai envie de fumer car je viens de finir de preparer le repas par exemple ou d’aider les enfants a finir leurs devoirs Ha, ben c’est cool, je finis ca et je vais me faire une ptite cloppe .. NAAAANNNNAAAAAANNNN ! Quelle horeueueueueurrrr ! J’avais oublie: je ne fume plus . :-(J’imagine que ca aussi, ca fini par passer Bon courage a tous et a toutes donc !

  2. Haha! mieux vaut etre alcoolique en effet!..
    Petite suggestion:
    Si l’envie de fumer revient, passer au cigare, (cohibas de pref), ca a un pouvoir relaxant et un suffit pour la soiree (au lieu de 10 cigarettes)…
    Sinon le plus dur etait pour moi le cafe sans sa cigarette …je l’ai remplacee par du chocolat noir.
    Bonne continuation!

    Caroline

  3. J’y songe j’y songe mais le pas n’est pas encore sauté !
    @ Caroline from Singapour : je vote pour le cohiba (j’en ai ramené de mon récent séjour cubain)

  4. Il faut trouver l’occasion…avoir du temps devant soi…le soir apres le diner par exemple..
    Sinon j’ai ecrit un peu top vite le Partagas (DN 4) reste mon prefere!!

    une derniere chose, comme le vin, c’est mieux a 2 voire plus! 🙂

Laisser un commentaire