J’ai testé 23andme !

Sauf dans le cadre d’une enquête criminelle la recherche d’ADN est un truc interdit en France pour plein de raisons dont certaines pourraient mettre une pagaille monstre dans la famille ou dans la tête, alors bien sûr comme l’interdit, chez moi prend plutôt bien la lumière…

à votre avis, j’ai fait quoi ?

Au départ, c’est la faute à Olivier Lesgourgues, vous savez le sympathique journaliste de M6 à grosses lunettes, le hasard me le place toujours à côté de moi dans les dîners en ville, pour mon plus grand bonheur car il est ultra intéressant. Ses points de vue sont disruptifs et réconcilient toujours avec quelque chose de politiquement incorrect : le nucléaire, le maïs transgénique, le micro-onde … en fustigeant avec drôlerie cette nouvelle religion de la new bouffe à laquelle nous appartenons Le Doux et moi. (gluten free, chips de Kale no OGM, poudre de Maca, graines activées de Chia et autres couillaunades bio, qui constituent la panoplie alimentaire du hypster du 9 ième arrondissement)
Il me parle de 23andme et dès le lendemain je me rends sur le site pour commander le kit de révélation de mon ADN ancestral. (coût 149$ environ)

Le Doux, lui, d’habitude plutôt ouvert aux expériences alternatives, (expériences alternatives ?? « vire-moi ça » me dit-il, « NON » lui réponds-je) en bon ashkénaze hypocondriaque (pléonasme) n’est pas d’accord pour donner sa salive à un laboratoire américain, imaginant que Google est peut-être derrière, et va le tracer pour mieux vendre ses données à des compagnies d’assurance qui, après, ne voudront plus de lui.

C’est donc en solo dans la totale confiance de mon patrimoine génétique que j’envoie mon tube aux Etats-Unis.

Les résultats sont prévus huit semaines plus tard.
C’est donc au moment où vous n’y pensez plus que vous recevez votre bilan.

Et me voilà donc devant une mappe monde où sont déposés des pourcentages qui me disent d’où je viens.

Bon d’où je viens n’est pas supposé vous intéresser, c’est d’un banal, j’aurais adoré me découvrir des ancêtres inuits, un tout petit pourcentage de toungouses ou de bouriates, quoique non bouriates pas sûr. Rien de tout ça. Je suis sans surprise au regard de ce que je sais de ma parentèle : 31% Ibérique, avec un peu d’anglo irlandais sur les bords. Seulement 12% de France (je vais encore avoir des histoires avec les politiques en révélant des trucs comme ça) le tout 100% européenne.
J’ai aussi 3% de néanderthal, et je ne sais pas trop ce que ça veut dire. La question est de quoi est composé le reste.

Depuis novembre 2013, 23andme n’est plus autorisé à communiquer le pourcentage d’exposition aux maladies, vous demeurez donc un peu frustrée face à ces résultats dont vous ne savez que faire. Il existe bien une communauté à laquelle vous appartenez, qui possède le même génome que vous et avec laquelle vous pouvez communiquer « Hello My name is Mylène, from Paris, and I am H1E like you, we might be relatives ? », Vous pouvez toujours en rester là, mais si vous voulez en savoir plus, sautez dans le vide et transférez vos résultats à la société Promethease qui en échange de 5 $ supplémentaire vous en dira bien plus.

Attention vous ouvrez la boîte de Pandore.

Mieux vaut être légère, optimiste, détachée
Happy Q(inqua) quoi

Mais quand même : « STROKE » : N’y a t-il pas plusieurs traductions ?

 

Post écrit en écoutant Sonya Yoncheva dans le Jules César en Egypte de Haendel sur Qobuzz

 

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

7 réflexions au sujet de « J’ai testé 23andme ! »

  1. Personnellement cela me tente carrément la boite de Pandora.
    Je ferais bien le test ADN ++ pour connaître ma potentielle issue statistique.
    En tout cas, c’est le Ba ba du Transhumanisme : connaître son matériel génétique .
    D’un autre côté, ces prédictions peuvent devenir auto réalisatrices et contre productives.
    Que faire ? That is the question…
    Toute vérité est-elle bonne à connaître ? Voilà un bon sujet de vie (et non de philo)…

  2. Non, on ne va pas se lancer – Il parait que le grand-père de Trump venait du Palatinat, ma région d’origine (c’est l’allemande des matchingpoints qui parle). Si jamais je me retrouvais quelques origines communes…trop risqué !

Laisser un commentaire