J’ai testé la cryothérapie

J’évite au maximum tout contact avec les médecins, je préfère dans un premier temps chercher mes solutions ailleurs : médecines alternatives, bouillon de légumes, gelée royale, tisane de thym, massages à l’huile chaude, autres …. Bon, toutes ne sont pas efficaces à l’endroit du mal mais toutes donnent l’impression de l’être, et soulagent au moins le moral. Habitée en général par la peur ridicule du monde médical, j’ai cependant mes audaces dans les registres où la curiosité l’emporte sur le doute. J’essaye donc TOUT. L’année dernière à New York le Docteur Li transformait mon épaule en tableau électrique, et avant d’envoyer la gégène de force 10, il étouffait ma douleur en m’enfonçant une serviette de table dans les dents pour ne pas effrayer les patients de la salle d’atente. Rétrospectivement il me semble qu’il s’agissait là d’un acte barbare, mais après je crois que je souffrais moins, enfin je crois. Cependant, malgré les multiples thérapies testées, dont les plus académiques n’ont pas été forcément les plus efficaces, ma capsulite retractile refuse toujours de me lacher complètement. Mon bras gauche n’a pas retrouvé toute son amplitude et certaines positions me sont désormais interdites. (Elle a bon dos la capsulite ! ha ha) Bref tout ça pour vous raconter ma dernière trouvaille : la cryothérapie, c’est à dire  le soin par le froid.

Antoine et Mathilde sont de jeunes chiropractors qui ont investi dans une sorte de cuve d’azote dans laquelle tout corps plongé doit tenir au moins 3 minutes. Il en sera retiré juste avant qu’il ne se craquèle. A la sortie, vos cuisses ont la peau d’une pintade plumée et une soudaine question sur les temps de congélation vous traverse l’esprit. Après un massage appuyé où le praticien ira chercher des muscles insoupçonnés planqués bien derrière entre l’épaule et le bras, la récompense finale arrivera par une sieste méditative aidée par 20 minutes d’hydro-jet avec en fond des couleurs et de la musique douce. Après cette séance réparatrice, je confirme qu’on se sent beaucoup mieux (enfin il me semble) !

Douleur, douceur, frustration, récompense…

Allo docteur !

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

8 réflexions au sujet de « J’ai testé la cryothérapie »

  1. tu as raison ma Quinqua, il faut être aventureux en permanence…Qui ne risque rien n’a rien…tu vas surement retourner les voir, une bonne douche au jet cinglant ça ne peut pas faire de mal…Et ce puits d’azote m’intrigue, ça fume? ça sent quoi?
    le mieux a mon humble avis est de ne pas trop te servir de l’épaule endommagée.. Repos et relaxation une chose que tu n’as pas l’air de savoir faire.
    Juste pour te donner les dernières nouvelles, je suis allee a la campagne, mon chéri est venu me chercher avec la Chrysler qui tient mieux la route sur la neige,( il est un peu snob mais il n’est pas dépourvu de bon sens, il a plusieurs voitures) mais je me
    suis fait voler mon sac dans le train… Mon IPad,mes cartes de crédit, permis de conduire, etc. J’ai donc passe l’âpres midi hier au commissariat de Grand Central Station pour faire ma déclaration de vol dans un nids de détectives tous irlandais,
    Timothy Corcoran, William Doran,Cory Burns tous mignons comme des champigons.
    J’ai très vite annule toutes mes cartes mais le voleur avait deja fait un achat de $1000 par telephone, tenez vos chapeaux et vos valises, dans un magasin de bottes a Flagstaff, Arizona..!!!
    Toujours l’imprévu, toujours l’aventure,La vie est FORMIDABLE!

    1. oh ma papessse, je suis désolée pour tes effets personnels et les 1000 dol mais l’affectif est le plus embêtant. J’espère que tu avais tout sauvegardé. Mais oui surtout continuons à prendre des risques.
      et osons !

Laisser un commentaire