Le so posh book du moment : London prisoner

Je vous recommande le livre de Régis Franc : London Prisoner, (édition Fayard) dans lequel l’auteur raconte d’une plume drôle et cruelle son installation à Londres il y a quelques années. Les différences culturelles s’expriment par le biais amusé d’une galerie de portraits où baronne excentrique, homo arty, maçons roumains observent avec flegme les difficultés et les agacements de ce frenchy du midi. L’auteur passe au scanner les différences de classes, plus rapidement identifiables chez les anglais que chez nous, tout ça à la faveur d’une antépénultième trop ou pas assez aspirée. Plein, tout plein de bons mots. Ce récit est un régal, en tout cas ce fut le mien. Bon il ne donne pas la raison pour laquelle il s’exile à Londres, même si le lecteur la devine un peu. Mais en ces temps où certains se posent la question, il faut savoir qu’être riche à Londres coûte plus cher.

Régis, je l’entends et je souris en le lisant, aussi parce que je le connais depuis longtemps. J’avais 18 ans, un accent à couper au couteau, et je m’enfuyais quand un homme me regardait. En ce temps là, à Leucate Plage, Régis Franc, entouré de ses copains, sortait des blagues qui faisaient rire tout le monde, moi, j’étais trop timide (ou trop sotte ?) pour les comprendre. Et puis j’ai appris….

Je lui dois la meilleure partie de mon capital humour quand celui-ci part dans un cynisme aiguisé, ou une méchanceté déguisée, Oh il me dira bien avec sa facétie habituelle que je n’ai besoin de personne pour exercer pleinement ces qualités-là, je lui répondrais qu’avec les années et les bugnes diverses et bien on s’adoucit. Je lui dirai aussi qu’il me manque, que Londres est plus loin que je l’imaginais, et que les gens que j’aime, et bien c’est pour la vie. C’est comme ça mon Réglisse ! Bravo pour ton livre.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

2 réflexions au sujet de « Le so posh book du moment : London prisoner »

  1. chouette idée et en plus Gérard (pas Gilbert) Collard, libraire médiatique de Saint-Maur à la bouille de Tintin en a dit le plus grand bien sur France Info il y a quelques jours. deux bonnes raisons de dévorer ce prisonnier… avant le dépeceur de Montreal.

Laisser un commentaire