Le Vent et le Grand

Il y a deux choses qui menacent la fille qui n’est pas à jour côté coloration, c’est le vent et le grand. Je m’explique, mais avant tout je demande aux jeunes et aux hommes d’aller voir ailleurs, allez hop tout le monde dehors sauf vous, mes copines, mes sœurs, mes complices.IMG_5837

Les hommes, ces créatures cruelles auxquelles nous sourions toujours trop, restent charmants tout blancs ou tout chauves – je sais c’est terriblement injuste, parce que nous, les femmes non chauves, sans y être obligées, nous luttons contre des choses qui appellent des contraintes sans retour. Une fois la machine en route, c’est pour la vie. Sinon c’est le suicide social que l’on excuse seulement lorsqu’il est lié à de terribles raisons comme un accident grave, un élan mystique, un déménagement à Romorantin, un mariage en déconfiture… Bref sauf contrariété majeure Vaincre les racines est un combat infini d’autant que sans trébucher dans le bac à sable de la métaphysique existentielle, il est perdu d’avance. L’action L’Oréal ne peut que monter. Dans tout les cas, on est bon (ou bonnes) pour nos deux heures chez le coiffeur toutes les six semaines. C’est comme ça.

Si j’avais utilisé tout ce temps à apprendre une langue étrangère, au lieu de lire Voici ou Gala avec ma pâte sur la tête, je serais au moins bilingue italien.

Alors pourquoi le Vent ? Parce que justement un jour de grand vent, alors que vous avez encore reporté au lendemain le rendez-vous chez le coiffeur, vous vous retrouvez avec quelques clients ou avec votre New Love, la tête prise dans l’étau d’un vent violent qui plaque sauvagement vos cheveux sur le cuir chevelu. Une raie blanche partage en son milieu les deux rails que vous imaginez en plus bien plus visibles qu’ils ne le sont en réalité.

Solution : La fille en retard sur ses racines doit toujours prévoir un foulard, un bonnet ou un chapeau.

Et pourquoi le Grand est-il un problème (Bon pas n’importe quel Grand, non un Grand qui importe, un Grand important) ? Parce que sa présence auprés de vous lui donne une vision en plongée du haut de votre tête. et donc du rail de vos racines. Le cauchemar si vous avez oublié votre couvre-chef.

Solution : si vous n’avez pas prévu de stilettos du 14 : annulez le Grand, et bookez un Petit.

Et puis non, annulez le Petit

Et foncez chez le coiffeur

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

11 réflexions au sujet de « Le Vent et le Grand »

  1. Comme d’hab, je me marre. Si bien vu !!! J’aurais pu écrire le même article (enfin presque, en moins bien, of course !).

    A une différence près, et de taille : pour moi, c’est toutes les 3 semaines et non 6 ! Ô rage, Ô …

    ps: le chapeau et tutti quanti, c’est très bien dehors, notamment par grand vent, mais dedans ? ça vous donne un air Alice Sapritch à éviter, non ? (les moins de 20 ans ne connaissent pas, c’est normal, nous sommes des happy Q)

    Manuelle

  2. Well, i don’t have this problem yet…But it will come eventually!
    I don’t think you should make a big deal out of it…If a man loves you he will love the all package…white hair, arm pits hair, pubic hair, legs hair,…( nose hair or ears hair perhaps a bit risky…)… But i’ll keep your good advice in my drawer….

  3. Plus vrai que nature l’article !!! Définir d’urgence les angoisses des femmes de petites tailles qui ont choisi de se mettre avec un Grand et qui ont des racines… Déjà elles peuvent choisir d’éviter la Bretagne pour les coup de vents mais c’est compliqué… Et effectivement, 6 semaines c’est un maximum et deux heures un minimum…!!! A bon entendeur… Bisous

  4. Bon trois semaines plutôt que six, si on côtoie un Très grand, quatre semaines si c’est un grand, cinq semaines si c’est un moyen, six semaines si c’est un à votre taille. Moralité, choisir la taille du Monsieur en fonction de son budget!
    Et surtout, profiter de toutes les tailles avant de ne plus pouvoir se le permettre!

  5. Un Petit, un Grand, la Tramontane, les néons des salles de bains, la collègue, merci à tous de nous rappeler que nos cheveux argents se voient ! Mais merci aussi à cette coloration qui nous rend un grand service, un besoin, que ce soit chez le coiffeur ou à domicile.

  6. Un grand plus jeune… ou un grand plus vieux? cela change quelque peu la perception et l’analyse de la raie. Je ne sais pas pourquoi, mais, la tolérance au gris donne en fonction de l’age de l’oeil une certaine notion artistique des nuances? Quant à moi j’aime les champs de blé qui ondulent sous le vent.

  7. Hello Happy Q,

    Moi je suis « Happy Wife Spirit Life » installée à San Francisco… ça devrait vous plaire puisque vous êtes une femme et que je ne m’adresse qu’à elles, que vous avez un léger 50 ans quand moi je les frôle…. que vous maniez l’humour, les aventures en tous genres, la dérision, les voyages et les retraites spirituelles !!
    Bref, rendez-vous sur mon site et j’ai plein d’autres choses à vous dire et à vous proposer…

    A bientôt, Dominique

Laisser un commentaire