Les 5 conseils post-rupture d’Happy Quinqua

Vous avez perdu votre amoureux, et avec lui vos illusions, votre sommeil, votre temps. Vous pensez à lui (ou elle) en boucle, la nuit, le jour et l’aube bref, vous avez un chagrin d’amour. La mauvaise nouvelle c’est que ça fait mal, mais la bonne c’est que ça ne dure pas. Ayant la chance de ne pas vivre en ce moment cette inconfortable situation, je me sens donc autorisée à vous dispenser mes 5 conseils parmi ceux qui se sont montrés les plus efficaces et grâce auxquels le passé n’est plus présent.

1/ L’éradication : Vous commenciez à vous lasser de souffler sur les braises d’une relation qui s’obstinait à ne pas prendre. Sur le papier, c’était très bien, mais, sur le papier seulement. Il n’était pas fait pour vous, la preuve, sinon, il serait encore là, non ? Certains de ses défauts étaient rédhibitoires ne l’oubliez pas (les souliers trop pointus, le cigare après dîner, le Damart au lit, sa façon infantile de parler de « maman »…) . C’est donc terminé, alors nettoyez votre i-phone des photos / textos le concernant. Jetez tout. On ne garde rien, de même virez la chemise, le caleçon, les chaussettes de rechange…

2/ La discrétion : On se retient de maintenir le contact avec ses amis même si vous les regrettez eux-aussi. Je sais c’est tentant d’envoyer un signe mais please, évitez ! Vous récupérez vos affaires, vous lui rendez lui les siennes. Ses copains sont à lui (ou elle), n’attendez rien d’eux. ils seront solidaires et c’est bien normal. De votre côté, faites de ce souvenir un non-événement. N’en parlez plus. A ceux qui vous demandent “Et alors avec le beau brun, t’en es où ?” répondez : “Lequel ?”

3/ La distraction : multipliez les actions. N’oubliez pas que le travail puissant dérivatif donne la faculté de s’abstraire temporairement des inquiétudes et vicissitudes de la vie quotidienne. Concentrez-vous sur la reconnaissance financière de votre talent. Gagner un peu d’argent n’élève pas forcément l’esprit mais ancre dans la réalité cette capacité inaliénable et fructueuse que vous avez, c’est l’alliance de l’expérience et de la conviction. Acceptez les sorties de toute nature : créative (on peint, on écrit…), introspective (on médite, on fait du yoga, on se fait masser, on va voir un acupuncteur, un hypnotiseur, un psy…) sportive (on court, on monte, on danse…), culturelle (on va au théâtre, à l’opéra, au cinéma…) ou sociale (on sort, on rencontre, on échange…).

4/ Le plan B : Ressortez de derrière les fagots un amoureux transis et sans danger. Allez la vérité, cherchez bien, il y en a bien un qui rode non ? Bon pas obligatoire, mais c’est une solution momentanée et interchangeable qui peut faire ses preuves.

5/ Enfin attaquez la lecture de ‘L’Amour en miettes” de Catherine Siguret (édition Albin Michel), cet abécédaire, merveilleusement ciselé, pétille d’intelligence aïgue. C’est parfait pour tout comprendre et attaquer bien blanche la page suivante.

La fin d’une histoire, c’est toujours le début d’une autre. Yallah !

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

Une réflexion au sujet de « Les 5 conseils post-rupture d’Happy Quinqua »

Laisser un commentaire