Made in France

Parfois j’hésite entre prendre la fuite, prendre la mouche ou bien prendre le taureau par les cornes. Les propos misérabilistes et totalement justifiés qui décrivent la glissade économique dans laquelle la France se trouve, me laissent effondrée, impuissante et légèrement culpabilisée. La lecture du “Réveillez-vous” de Nicolas Baverez le week-end dernier ne m’a pas réconfortée et je croise de plus en plus de Happy Quinqua qui s’interrogent soudainement sur les charmes du “plat pays”. C’est vous dire à quel point ça va mal. Sur ce fond d’ambiance austère et plombée, je me suis rendue au cocktail de Maison Lejaby Couture. Si la lumière n’avait pas été aussi violente, on se serait cru aux Chandelles avec ces mannequins en déshabillés de dentelle déambulant d’une démarche chaloupée dans un décor poudré au beau milieu des journalistes, blogueuses, pique-assiettes, voisins, serveurs… Mais au delà de la drôlerie de la mise en scène et des étiquettes visibles derrière les culottes, je salue le courage et l’initiative de Monsieur Alain Prost (non, Lui, pas l’Autre), qui cherche de son mieux, depuis 1 an, à faire renaître cette marque un peu poussiéreuse, et qui nous vantât ce soir-là tout le savoir-faire de la corséterie “à la française”. Alors après les sous-détails de qui fait quoi, du chinois ou de la petite main Lyonnaise, du stylisme à l’assemblage, peu importe, on ne veut pas savoir, et de s’attarder, un peu émue, sur la noblesse du discours et l’action citoyenne. Alors la question pourrait être: est-ce que le “Made in France” est un argument marketing ? Pas chez tout le monde.

Suggestion au gouvernement : déduire de ses impôts les achats de produits franco-français. Ah bon c’est trop ? ça passera pas ?

Je recommence : déduire de ses impôts les achats des marques de lingerie fabriquées en France. Là ça va ?

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

16 réflexions au sujet de « Made in France »

    1. Ciao Ciao Caroline,
      C’est sûr que du côté de Milan il y a Intimissimi c’est bien ça ?
      et que par rapport aux italiens (qualité prix confort stylisme), il y a encore un peu de boulot;

    1. Oui mais Eres (cher et chic- groupe Chanel), et Princesse Tam Tam (plus abordable) mieux que Victoria Secret non ?
      sauf pour les défilés et les cachets aux models !

  1. Achetons français: lingerie, voitures etc.. Cet acte citoyen éloignerait de nous les plus funestes prédictions de Nicolas Baverez, et garderait nos happy quinquas sur le territoire français non mesdames?

  2. Ah oui je vote pour…
    Chez moi, nous changeons l ascenseur ( enfin…) on prend un ascensoriste français avec un devis français et un prix français … Ou est l erreur?

    L entreprise a soustraite à une entreprise polonaise… Mais européenne quand même… L escalier est plein de polonais plutôt sobres , ils viennent avec . Et payes 5 euros l heure, logés de façon provisoire, aucune sécurité sociale… À la fin du chantier, ils partent évidemment; la vie est moins cher chez eux…
    Déjà pour vivre à Paris faut être riches ou « aidés »( HLM…) , le ménage cadres avec enfants devient le mouton à tondre….
    Alors je propose un truc un peu bizarre… Et si nous, tous mles francais allions nous installer ds ces pays ensoleillés, ou la vie est moins cher et que nous options pour un statut de non résidents et que nous travaillons 6 mois intenses par an …voir que nous développions le travail par internet?

    C est vrai qu il se passe de drôles de choses..

  3. Et si le made in monde pouvait empecher que des momes arretent de fouiller dans les tas d’ordures pour bouffer? Economiquement les uns descendent, les autres montent, ben oui chacun son tour . Alors citoyens ou humains? telle est la question hein qu’est ce qu’il dit là l’ argument marketing et son petit représentant emballé dans la dentelle ou une marinière.

  4. Pourquoi un baby?? Bien sur que la vie est belle, d’ailleurs j’en reprendrai bien une tranche. Mais la pensée unique et le merd’in France(J.D) non! Ca enlève du gout à mes plaisirs.

Laisser un commentaire