Ode à la dignité

L’Amour est la rencontre de 2 névroses qui se développent sur le terreau chimique de l’esprit et de la peau. Ensuite, l’amour a sa vie. Il subit les variations de la lune, évolue au fil du temps et s’érode avant de s’éteindre complètement ou de se transformer en autre chose, en amitié, ou en tendresse selon l’historique ou les aptitudes de chacun(e). Les « fins » devraient être pudiques. Je suis toujours fascinée par celles qui se battent jusqu’à l’indigne pour conserver leur homme (et leur statut). Leur pugnacité est parfois récompensée, mais à quel prix ? Ce qui ne tue pas l’amour ne le rend jamais plus fort, juste plus bancal. On a envie de dire à Valérie de lâcher le morceau, d’avoir la rupture élégante, de desserrer les mâchoires, et de ne laisser évaporer aucun fiel, même s’il n’est pas évident de perdre sa place aussi vite, sans préavis ni golden parachute. Sauf que c’est la seule issue. Chérie, vas-y sur la pointe des pieds, en reculant et en regardant ailleurs, vers l’avenir, le tien, celui que tu vas t’inventer. Tente même de poser un sourire sur ton visage, non pas le crispé tout en dents, ça fait peur, mais un sourire tendre et bienveillant. Souhaite leur le meilleur. Aie la classe ! Alors bien sûr tu devras composer avec ton ego et ta peine, et bien c’est comme ça ! Evite aussi de te déchaîner sur les failles de la rivale. C’est inutile. La rabaisser ne te rehausserait pas. Pourtant il y aurait des choses à dire sur cette créature, il les découvrira bien assez vite. Quoique…. Non, tu ravales le tout et tu disparais, la tête haute. Au cours de ton voyage en Inde, tu bifurques en retraite ayurvédique dans le Kerala. Tu verras, tu reviendras (ou pas) transformée, les chakras ouverts.

Et puis un jour,

Tu l’auras dans la mire,

Ton doigt sur la gâchette

Tu ne trembleras pas.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

11 réflexions au sujet de « Ode à la dignité »

  1. J’adore, surtout la fin, c’est du vécu ça chère Happy Quinqua…je rajoute un conseil : le doigt sur la gâchette ne se conçoit pas sans une manucure impeccable 😉

    1. Oui avec manucure si possible. Ah ah très drôe.
      C’est un « vécu » mixte ma chérie, de type universel, presque intemporel. Que de temps perdu avec les histoires de cœur des uns et des autres !
      Voilà que maintenant les people s’en mêlent. ça devient un plein temps, au secours ! L’appel à la dignité, c’est juste l’exhortation au respect du temps de l’autre. et présentement ce n’est pas du vécu, c’est du conseil !

    2. Pardon Anne, je vous donne du « ma chèrie » mais vous êtes une autre Anne, pas celle à laquelle je pensais…. je ne me permettrai pas bien sûr.

      1. Oups ! Ma réponse à disparu !
        Je disais : don’t worry en certaines circonstances il faut se serrer les coudes, et pourquoi pas avec un peu de tendresse, bor..l !

  2. Ode a l’amour plutôt !!! tout le monde est capable, si on peut parler de capable, de perdre sa  » fameuse dignité » il n’ y a que les héros, même pas mal…. qui préservent cet aspect implacable, mais les héros peuplent les cimetières.
    Qui peux se vanter de ne pas avoir dormi sur le paillasson de l’être aimé, femme,homme? personne…
    J’ai un fameux respect pour celle ou celui qui pleure car ils ont un coeur, qui saigne bien sur, mais un coeur.
    Je ne souligne pas la chose publique car elle est suspecte, sent le rance et les coups bas qui nous pourrissent la life, point de coeur dans cette histoire.
    .Pendant ce temps des milliers de Madames Durand et Messieurs Dupont ont le coeur fracturé, en général ca se passe un dimanche et ils hurlent de douleur.
    La dignité je suis prêt à la laisser au vestiaire, en tous cas celle là… on a déja vu des amoureux transis regarder le peloton d’éxecution droit dans les yeux La classe! car c’est bien d’elle dont il est question… c’est de retomber amoureux comme un gosse et d’y croire encore et encore… je plains les héros…

    1. Se tenir est à la portée de tout le monde, pas seulement des héros. Et la douleur des rois et des reines vaut bien celle des Durant, et vice versa. Les Prince Bikers, eux, ne devraient pas pleurer trop longtemps.

  3. J’adore. C’est tres digne en effet, mais aussi lucide et plein d’espoir. Afficher de la maturite et de la bienveillance, en cuisinant une vengeance qui sera consommee froide comme il se doit. Tres joli texte.

  4. Ma Chere HQ comme d’habitude tes vues sont éblouissantes de verite, et comme ta clairvoyance se mêle au miel de ta bonté…Ah! ça brille très fort!!!!
    Alors c’est pour quand ce traite des grandes vertus et des vrais bonheur? Brava!

Laisser un commentaire