Happy Quinqua et le tuyau du jour

Sans trébucher dans le truisme le plus trivial, le tuyau du jour s’appelle l’amour, pardon l’Amour ! Tout d’un coup la configuration des planètes prend bien la lumière, Jupiter s’aligne sur Mars…. » et c’est le succès. Pourquoi maintenant ? Allez savoir. Le fait est que sans se donner le mot  la petite étoile (flaibarde depuis quelques temps) se rallume; Située dessus de votre tête, elle attire le regard qui forcément en attire d’autres. Les soupirants, en sommeil depuis des lustres, sortent de leur caverne et se donnent le mot. La vie est comme la bourse : haussière ou baissière, rarement stable longue durée. Les tuyaux sont là pour donner la force de gouverner. L’inclination est amorcée. A la faveur de subtils signes : ambiguïtés à tous les étages, possibilités multiples, clignotants frénétiques, vous comprenez que vous surfez sur la vague, votre ego reprend de l’allant, vous vous roulez dedans, la séduction devient palpable, un vent d’érotisme souffle dans les étoiles. Bref le conseil du jour est : laissez vous séduire, séduisez, aimez, faites l’amour ! Gérez les montées, ne vous en faites pas, pour les « descentes » on verra plus tard. Post coïtum Happy Quinqua est !

Happy Quinqua se décentre

Pour que la Quinqua reste Happy, elle doit déplacer ses centres d’intérêts. Souvenez-vous du temps où vous aviez un boulot, un mari, un amant, deux enfants en bas âge, une nounou, une femme de ménage, une maison de campagne… Que sont-ils devenus ? Et bien vous avez divorcé, vous vous êtes lassé, vous avez démissionné, ils vous ont quittée pour vivre leur vie, vous avez licencié, vous avez vendu …Aujourd’hui, vous continuez vos explorations de ressourcement divers et de quête affective et votre trop grande liberté vous enchante tout autant qu’elle vous effraie. La mode du jour s’appelle Mindfullness, mais nous vous en parlerons plus tard, plus longuement. La méditation pleine conscience mérite un post à part. ça + le yoga + un peu de sport + de la culture sous toutes ses formes + des amis sincères + de l’attention au monde, et c’est bon ! vous y êtes ! Respirez, inspirez. Demain d’autres tuyaux, je vous avertis; j’en ai plein.

 

Happy Quinqua fête son anniversaire

La difficulté étant de célébrer un anniversaire sans avoir l’air de…. C’est à dire que tout le monde le sait et que personne ne l’évoque. Les Happy Brithdays se chuchotent sous le lobe chez les Happy Quinquas avec de faux airs de femmes un peu compromises. « Joyeux anniversaire » ma chérie. La question taboue est « et ça t’en fait combien au compteur ? » que risquent d’oser les indélicats. Ce qui tombe bien c’est que vous ne les avez pas invités. De toutes façons tout le monde connaît votre âge, car si vous avez le bonheur de paraître plus jeune, soyez sûre que le but des plus jalouses sera d’avoir les coordonnées de votre esthéticien. Il s’agit donc d’une fête sans objet apparent, enfin pas tout à fait, juste que tout le monde fera semblant de l’ignorer, c’est différent.

Voici venir le temps de la Happy Quinqua

 

Comment survivre à Paris quand on est une femme, célibataire, entre 2 jobs, entre 2 hommes et entre 2 âges ?Arrêter de travailler, être célibataire et avoir 50 ans, sont 3 défauts majeurs. Surtout après “avoir été”. Il faut alors se faire à l’idée d’être moins invitée, d’être placée en bout de table, et d’être confrontée à un vide abyssal qui menace toujours un équilibre psychologique difficile à obtenir et facile à perdre. La solution pour garder son rang et sa réputation en société : faire croire qu’on est active, s’inventer des amants, et ne jamais dire son âge.

Ce dernier point est le plus difficile à dissimuler car il y aura toujours quelqu’un pour retrouver votre bio sur Google et constater l’évidence que si vous êtes sortie de telle école en telle année, vous ne pouvez l’avoir fait à l’âge de 12 ans. Sachant que les plus dégourdis n’auront pas de mal à dénicher très directement votre date de naissance entre les lignes d’un passé plus ou moins éloigné. Un problème qui nous prive de sa solution et qui nous encourage à la seule et unique issue : assumer !
Assumer les années, l’âge et les menus inconvénients qui vont avec.
Eradiquer toute forme de jalousie envers les plus jeunes dont le nombre croît autour de nous chaque année un peu plus, et rester charmante avec les nouvelles fiancées de nos meilleurs copains qui pourraient être nos filles.