• Non classé

    Happy Quinqua sur-interprète

    Nous ne sommes pas particulièrement obsédée à Quinqualand mais tout de même, N’est-il pas toujours un peu question d’Amour, et celui-ci, n’est-il pas toujours vaguement connecté au sexuel, avec cet extrême équilibre aux frontières mouvantes d’Eros, de Philia et d’Agapé.

  • Voyages

    Happy Quinqua au Club Med

    Si vous êtes un enfant, un jeune diplômé sans travail, un sportif anonyme, un alcoolique solitaire (et vice versa) ou alors un célibataire avec envie épisodique de ne pas le rester, le club Med a été inventé pour vous.

  • Non classé

    Happy Quinqua rêve…

    Sur le terrain du travail, la carrière normale d’un(e) HQ touche à sa fin sauf si vous êtes patron, star ou fonctionnaire. Si le talent n’a pas d’âge, la reconnaissance financière de l’expérience peine à s’exprimer à la hauteur de l’idée que nous avons de nous-même et que des années de psy ont cimentée.

  • Non classé

    Happy Quinqua vous prie

    Il est des images qui se passent de commentaires, j’avais envie de vous en servir 2 sous forme de teasing. Je laisse la première en proie à votre imagination, pour l’autre, vous avez le choix entre la génuflexion, la plainte au commissariat pour blasphème, ou le sourire étouffé.

  • Art,  Non classé

    Happy Quinqua au Louvre

    Je vous garantis que la visite d’un musée-à-deux offre une belle opportunité de vérifier si le candidat va revenir en deuxième semaine… ou pas. Dès les prémisses d’une possibilité, révisez avant deux ou trois trucs, et courez droit au musée.

  • Non classé

    Happy Quinqua prend position (bis)

    Me serais-je pris les pieds dans le tapis avec les fonctions “publier” “mettre dans brouillon” ou “corbeille” ?  Le fait est que je vous avais ciselé hier un petit texte plein d’aphorismes et de conseils judicieux et que celui-ci a disparu dans les limbes de ma blogosphère personnelle. Depuis tout à l’heure, ma plume, choquée, verse des larmes d’encre, et moi de rage. Mais où est donc passé mon texte ? J’ai tenté un effort de mémoire énorme pour essayer de retouver ce que j’avais bien pu raconter en ce dimanche matin juste avant de partir en ballade à cheval en forêt de Rambouillet. Quelques galops plus loin, les idées et…

  • Art,  Sortir

    Happy Quinqua en détox : 1/ par l’art

    « A l’illusion du vide succède la provocation du plein », Il est des phrases dont la musicalité me meut, et dont le sens me met en total déséquilibre. Je n’ose comprendre, je sais juste que mon cortex envoie des signaux d’hésitations entre éclats de rire et ivresse pénitente. Au centre Pompidou, je m’élance en brasse coulée dans l’expo de Yayoï Kusama, mais c’est le papillon qu’il convient de nager dans ce bassin de vitamines.

  • Non classé

    Happy Quinqua en vœux encore

    Je fais les mêmes tous les ans, ça me marche pas toujours mais je me dis qu’un jour, à force de répéter la même chose, une sorte de décision immanente et divine, par lassitude ou par inadvertance en exaucera quelques uns. Donc dans le désordre, ça donne :

  • Non classé

    Happy Quinqua en vœux

    Avez-vous remarqué que plus les années passent et moins les vœux se réalisent ? On souhaite toujours Amour, Gloire et Beauté, mais ce sont des valeurs qui ont la fâcheuse tendance à s’émousser avec le temps. La plupart des gens hésite entre la formule de politesse automatique et le besoin de se faire remarquer par une créativité plus ou moins débridée. Mais que veut dire le vœu en fait ?  Il apparaît comme une évidence que les vœux expriment toujours un message subliminal. Les souhaiter à un client signifie par exemple : « Ne me quitte pas ». A un fournisseur : « Merci pour le cadeau mais rien n’est acquis ». A un…

  • Non classé

    Réveillon : Happy Quinqua éteint son portable

    Depuis quelques années, les portables s’invitent dans les dîners de réveillon en guest star, c’est « eux d’abord », tout pour leur pomme, et franchement, ce n’est pas possible. Le dîner vient de se terminer, les nappes en tissus sont en boule sur le côté, nous sommes 12 autour de la grande table ovale, et au douzième coup de minuit chacun sort son I-phone pour texter,