Sauvez votre peau !

12208626_10153607988897931_5719352508725581909_nJe me suis toujours dit que si on ne faisait « rien » on risquait d’avoir l’air d’être les grands-mères de nos copines. Donc ma reco a toujours été de « faire », mais faire « un peu » seulement – de façon excessivement modérée si vous saisissez la portée de l’oxymore.

Je suis du genre à dire au dermato en préambule, l’aiguillon prêt à me pénétrer (le Doux trouve que j’exagère parfois) : « il est hors de question qu’on remarque quoi que ce soit », ou « s’il vous plaît ne faites (presque) rien. injectez moi de l’eau, ça ira ».
Une folle.

De la paupière molle à l’œil écarquillé il n’y a qu’un pas : celui que l’imprudente quinqua peut faire en se rendant chez son esthéticien un jour de grande déprime, juste après s’être regardée attentivement dans le truc à bannir définitivement après 35 ans : « le miroir grossissant X 7 ». Pour peu que votre salle de bain ait une fenêtre qui laisse rentrer une lumière directe sur votre « fois 7 », et que celui-ci soit dirigé vers votre visage un lendemain de cuite, vous allez prendre rendez-vous illico chez votre esthéticien.

Oui parce que maintenant on dit « esthéticien », de l’anglais easthetician, c’est plus chic et plus spécifique. « Dermato » ça fait acné, verrues et psoriasis, «chirurgien esthétique » ça fait hôpital, scalpel, anesthésie, tandis que «esthéticien », c’est assez la classe.

Bon d’accord « esthéticien » est aussi le masculin « d’esthéticienne » dont le signifiant évoque une stylistique sociale à la Hauteur Sous Plafond discutable, rarement accompagné ou précédé de Docteur ou de chirurgien. Mais finalement n’agissent-ils pas l’un et l’autre pour le plus grand plaisir, celui de s’aimer davantage, celui de se faire du bien, de se sentir mieux.

Avec le temps, j’ai compris que ça se passait d’abord dans la tête bien plus que dans le regard des autres, et encore moins dans celui de l’Autre qui vous aime telle que vous êtes – en tout cas il me plaît de le croire sinon de l’espérer.

L’Autre (alias Le Doux) m’interdit de faire la moindre injection, il dit que ça se voit, que ça vieillit et que dans la mesure où la nature et la génétique ont été plutôt cool avec moi (it’s all my parents fault) il faut laisser ça aux comédiennes, aux riches et aux désespérées. Trop de piquouzes trahit l’une de ces trois caractéristiques, certaine personne combinant savamment le cocktail des trois.

Alors que j’écris mes futilités drôlatiques et que je m’apprête à donner mes tuyaux et mes adresses les plus personnelles, je marque un stop pour regarder avec Le Doux le film Zulu dans notre sous-sol où aucune onde téléphonique ne passe.
Un film d’une violence inouïe mais remarquable.
il est 23H30 quand je remonte. Plein de messages de « ça va ? » s’affichent sur mon portable.
Mais pourquoi me demande t-on si « ça va » à cette heure-ci ?
Un texto de ma fille chérie qui vit à New York « MAMAN !!!! » écrit en lettres capitales.
Puis un autre : « MAMAN, REPONDS !!!! »
Le téléphone sonne, c’est elle.

« Elle doit encore être à découvert ! » dis-je au Doux avant de décrocher.

Et vlan !

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

7 réflexions au sujet de « Sauvez votre peau ! »

    1. j’ai hésité à publier vu le contexte, mais sur l’air de tout le monde se souvient de ce qu’il faisait le 11 septembre tout comme ce vendredi 13, je me suis dit que j’allais le laisser là, posé discrètement dans un coin du blog- L’important côtoie toujours le futile.

  1. J’ai vécu ça aussi hier soir où n’ayant pas entendu sonner mon portable…et je fus stupéfaite de constater que ma fille me croit capable de tout, y compris d’aller, à mon âge, assister à un concert de hard rock métal…
    Ca vaut quelques injections, non?
    Pour le reste…Vlan! me semble approprié

    1. Oui comment aurions-nous pu à nos âges traîner au Bataclan ou dans des quartiers où nous n’allons jamais. La peur n’a pas de frontières… le terrorisme non plus

  2. subtil ce texte, l’obscurantisme ne doit pas prendre le pas sur notre façon de vivre meme si certaines considérations peuvent paraitre …vaines? point non.
    Notre liberté est sacro sainte, gardons la intacte..a tout prix!
    La beauté et l’acceptation de l’autre sont d’une grande importance, si ces jeunes s’étaient senti beaux ou séduisants auraient il participe avec autant de haine a ce massacre des innocents?

Laisser un commentaire