Quel l’homme idéal pour l’Happy Q ?

A 16 ans mon Homme Idéal (appelons le l’HI) devait savoir godiller, slalomer, et penché au max dans les virages je l’aimais à la folie s’il savait faire des gerbes super hautes avec son monoski. A 20 ans mon HI devait savoir jouer Bob Dylan à la guitare. A 25 il devait avoir fait une école supérieure de commerce. A 30 ans, il devait avoir un appartement de 150 m2. A 35 ans il devait savoir raconter des histoires drôles et faire marrer tout le monde. A 40 ans il devait être une bête au pieu. A 45 ans il devait avoir écrit plusieurs ouvrages remarqués par la critique.

Et à 50 ?

Ma haute considération va à celles qui ont gardé le même homme toute leur vie. Pour ma part je n’ai jamais rencontré celui qui aurait su dégainer chacune de mes qualités préférentielles au bon moment.
Sachant que l’HI n’est jamais le même selon les périodes de la vie, je me suis demandé en un début d’abécédaire à quoi ressemblerait l’Homme Idéal pour les Happy Q que nous sommes ?

A comme âge, l’HI a notre âge, plus âgé c’est trop vieux, plus jeune c’est cougar, je suis formelle, l’HI se choisit dans sa génération. On partage la connaissance des albums de Génésis, des Pink Floyd, les paroles des chansons de Michel Fugain, de Devo et des Ramones … On connaît l’ancien régime, on a vécu les mêmes révolutions. On s’autorise des smashes dans les coins, un seul rebond suffit, on renvoie la balle, on en rit.

B comme bienveillant, parce que la bienveillance vient toute en haut de la liste des qualités requises. L’oiseau idéal de la pie Quinqua ne nous veut sincèrement que du bien. il est gentil et ce que dans le passé nous prenions pour de la faiblesse (pardon pardon) a désormais des accents de noblesse absolue.

B aussi comme Bonheur. Si d’aventure vous avez déjà rencontré le HI, please, camembert, vous vous la bouclez. Rien de plus insupportable que les gens heureux et contents de le faire savoir. Le Bonheur relève de l’intime, de l’infiniment subtile, à chaque instant il peut disparaître et être remplacé par des choses comme la routine, la platitude ou l’indifférence. Il peut aussi être frappé par son contraire. On ne développera pas. Alors si vous croisez quelqu’un qui vous a connue sur l’autoroute de votre célibat et qui vous demande «ça va ?», répondez par un «ouais» légèrement blasé.

C comme charme, bien sûr l’HI a du charme et ce n’est pas très compliqué parce que le charme de l’autre vous appartient, il est ce que vous voyez vous, et que les autres ne voient pas forcément. Vous le regardez et l’HI vous plaît.

D comme Divorce, dans nos rêves, l’homme idéal est déjà divorcé. Rien de pire que de vivre sur le tempo des délibérés reportés et des pensions pas encore négociées. Longtemps l’HI s’est couché de bon heure avec la même femme. La perfection voudrait qu’elle l’ait quitté pour des raisons liées à l’usure et à la mauvaise foi. Désormais l’HI est plus mâture, plus confortable et son ego s’est rétracté, il a compris que travailler trop n’était pas nécessaire à son bonheur. Sa femme s’est enfuie avec un mécano togolais, une fois l’effet de surprise passé, l’HI en a été soulagé, ils sont restés bons amis. Rien de plus vulgaire que la guerre et L’HI n’est en guerre avec personne.

D comme Divorce et aussi comme Dans nos rêves.

E comme enfants : Chez l’HI les enfants sont déjà fabriqués, mieux, déjà,élevés, et encore mieux, déjà envolés.
Mais s’il y a des enfants encore planqués sous les ailes, quelle chance ! Parce que d’une part tout comme l’HI, ses enfants sont forcément gentils, intelligents, pleins de charme, heureux et autonomes et puis aussi parce que se promener l’été en short en jean (pas trop court pitié) un chapeau de paille, un peu de crème teintée sur le nez, avec son HI au bras et ses jeunes enfants à la suite, en laissant planer cette douce confusion qu’ils sont à vous, croyez moi ça fait jeune.

F comme Facebook : alors là, mettez vos «friends» en restreint, vous même, reculez d’un pas. L’HI lui ne poste pas sa vie, au pire il est passif, au mieux il n’est pas sur Facebook.

La femme idéale elle ne poste sur Facebook que son blog ! hi hi hi !

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

9 réflexions au sujet de « Quel l’homme idéal pour l’Happy Q ? »

  1. ABBCDDEF…..Mais c’est tout moi ça!!!pourquoi tu m’as balancé sur ton blog je suis dèja overbooké? alors maintenant va falloir que je pique l’appareil de distribution de tickets de la sécu,pour gérer la demande en mariage, ah bravo!!!. Allez je pars godiller….

    1. Prince Biker, tu n’as jamais eu besoin de moi pour gérer la demande et je reconnais que derrière une guitare ou posé sur des skis tu as toujours eu belle allure. Ensuite il y a la vie, les circonstances, le bon timing et ce petit brin de magie qui fait la différence. Heureux(ses) ceux (et celles) qui captent cet instant où tout chavire.

  2. Je suis ravie de savoir que tu as rencontre ton homme idéal!
    c’est a dire celui qui aime inconditionnellement et qui non seulement admire, mais approuve tout ce qui emane de toi, la vie que tu menes, les pensées que tu exprimes, les vêtements que tu portes, TOUT…ET PLUS….y compris Facebook..
    Allez, la belle Goelette, Enjoy the joy of feeling loved…it’s so delicious…Happy trails!

      1. mais voyons j’avais compris…l’homme idéal change de format comme tu le dis si bien le long des années. Il n’existe pas.. mais s’il vous aime et que vous l’aimez…je sais ce n’est pas le Perou, c’est la REALITE…et l’imperfection ..Aie…quels horribles mots… »nous qui voulons attendrir les etoiles, nous ne faisons que faire danser les ours ».comme le disait si bien, le Grand Flaubert. a bientôt Quinqua.

  3. Alors là c’est vraiment drôle, moi aussi j’ai été subjuguée (à bien plus que 16 ans !!) quand mon homme faisait de superbes virages , le coude dans l’eau, la gerbe d’eau énorme à travers le soleil couchant , passant le slalom avec une corde de 13 m je crois et moi assise dans le bateau j’admirais un des plus beau spectacle au monde, le plus télégénique (ne passant jamais à la TV !) et l’hiver pareil, l’enchainement de virages coulés dans le slalom , les courbes bien rondes dans la poudreuse et moi je suivais en toute sécurité ……. amoureuse et fière de me surpasser !!!! et puis après quelques années de B comme bonheur je suis passée à D (je n’ajouterais quand même pas « bien sûr » !!!!) comme divorce ……..

  4. « Longtemps l’HI s’est couché de bon heure avec la même femme » : dirons-nous qu’il s’agit là d’un lapsus révélateur ???

  5. Un abécédaire encore valable pour les sexygénaires. Ni pavillon de gériatrie ni Œdipe, nous sommes d’accord sur le point A. Nous ne le voyons plus au ski, il a trop mal aux genoux, ni aux concerts de Bob Dylan, il préfère le foot sur son canapé, pourtant nous ne sommes pas contre le canapé olé olé ! Nous entamons donc de nouveau notre refrain : où sont les hommes ? http://www.matchingpoints.fr/wp-admin/post.php?post=18517&action=edit Pas sur FB, passif sûrement ou avec sa femme avec laquelle il se couche encore et toujours de bonne heure !

Laisser un commentaire