Sauvons Consolation !

2013-03-16 10.17.24Niché dans l’écrin végétal d’un côteau qu’une source serpentine irrigue et contourne, l’Emitage de Consolation, offre encore aux visiteurs égarés les vestiges de sa majesté. Partir depuis le centre de Collioure, et s’y rendre à pied par le chemin des vignes (15 minutes) est l’itinéraire le plus agréable pour découvrir ce lieu plein d’histoire.

2013-03-16 10.12.46A l’arrivée, sur la droite, d’immenses marronniers protègent le site de la tramontane, (vous savez ce vent local qui rend les gens du coin un peu … comment dire sans se mettre à dos l’habitant… un peu nerveux disons), sur la gauche une mer de mimosa en fleur envoie en cette saison ses effluves en jets continus. Vieilles pierres, parfum, bruit de l’eau, la mer au loin, l’endroit est juste magique ! La secousse des sens est sysmique. Consolation, c’est un peu pour les colliourencs l’équivalent de Tikal pour les guatemaltèques : on le visite en imaginant le passé, on se désole en redoutant l’avenir.2013-03-16 10.13.43

Depuis quelque temps, l’Ermitage est à l’abandon. La chapelle fermée, la buvette désafectée, les chambres verrouillées, les pauvres ermites doivent se retourner dans leur tombe en regrettant autant cette désolation actuelle que les fêtes débridées d’un passé pas si lointain. Un juriste un peu retors devrait peut-être se pencher sur l’absurdité du statut de ce lieu qui permet à Consolation de se délabrer sans profiter d’aucune aide, qu’elle soit issue de fonds publics ou privés.

Consolation est devenue au début du siècle la propriété d’un groupe d’une soixantaine de personnes. Par un acte notarié, les Pabordes (nom des gens de ce groupe), qui  sont aujourd’hui moins d’une dizaine, n’ont pas la possibilité de vendre l’endroit et n’ont pas les moyens de l’entretenir. Juridiquement et financièrement c’est complexe. En attendant, ça s’effondre !

Quand je passe par là, et que je repense aux fêtes, aux sardanes, aux pique-niques de mon enfance, je me dis, quel gâchis ! Il est grand temps de réinventer cet ermitage.2013-03-16 10.11.54

Que pourrait devenir Consolation ?

1/ Ce pourrait être un hôtel de luxe avec spa et table macaronée, justement la région en manque. Nul doute que le Qatar, toujours au taquet sur les bons coups, serait ravi de la proposition.

2/ un lieu artistique – légitime, Collioure l’a toujours été – tout comme l’est aujourd’hui le musée Pams ou le sera demain le fort Dugommier

ou mieux….

3/ un lieu d’écriture ! Oui c’est bien, ça, et si Consolation devenait une résidence d’écrivains, une sorte de villa Médicis de l’écrit – ou encore mieux, un lieu de rassemblement de bloggers ?

Collioure, son clocher, son château royal, ses peintres, sa tramontane, ses anchois et… pourquoi pas son festival du BLOG !

Je crois bien qu’aucune ville n’en n’a eu l’idée à ce jour.

Monsieur le Maire…. À vous la main !

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

14 réflexions au sujet de « Sauvons Consolation ! »

  1. Une Villa Médicis du blog, c’est une idée génial, en plus cette région est très belle et restée relativement sauvegardée. D’accord pour organiser un festival du blog à cet endroit. Blogueuses, réunissez-vous !

  2. Allez, ya plus qu’a…. quelques décisions en haut lieu, quelques fonds bien trouvés et bien répartis, un peu de com…. et ça peut (VA) faire un tabac.
    I am in !

  3. Ca semble magnifique !
    J’y verrais bien un lieu d’écriture, dans le dépouillement de l’ermitage, mais avec deux ou trois chambres d’hôtes, pour faire rentrer quelques euros, mais aussi pour que des clients de passage ravivent l’inspiration des ermites venus là chercher l’isolement propice au démarrage ou, plus généralement, à la clôture d’un manuscrit. Et si l’espace le permet pourquoi pas l’ouvrir à d’autres arts silencieux (pour cause de coexistence pacifique avec les écrivains) comme la peinture par exemple, ou la photo)
    Ce serait magique !

    1. Sorry, je découvre ton commentaire seulement maintenant…. décidément !
      Mes commentateurs les plus fidèles doivent tous penser que je les snobe alors qu’en réalité je n’avais pas accès à leur propos.

      xxx

  4. Aaah, puis, on pourrait y inventer quelques explosives recettes, par exemple, le K.K.K. Le Kentucky Kolonel Kocktail (moitié gin, moitié gobelet en carton) Ca s’rait bath. Allez j’déconne, bien sur qu’il faut se battre pour les beaux endroits. Sauvons les marronniers!!! C’est un lot de consolation.

  5. Ou bien la villa des arts … Peintres , poètes, écrivains et musiciens …. Dans cet endroit que j irai redécouvrir en mai , c’est promis.

  6. Quel dommage ! Une résidence pour écrivains ET artistes serait l’idéal…Voir avec Mme la ministre Aurélie Filippetti ou la DRAC locale qui est la déconcentration de son ministère public…

    1. Oui c’est vrai ce serait l’idéal, Mais Ya ka ya ka, les bloggers servent à soulever des sujets et à suggérer à ceux qui ont leurs entrées de mettre les projets sur le haut de la pile. Moi je ne sais qu’écrire, m’enchanter ou avoiner plus ou moins gentiment. Et vous ?

  7. Mais oui, sauvons Consolation, nos grillades et cargolades en famille ou entre voisins et puis la chapelle, je trouve toujours a chacun de mes passages dans ce lieu une atmosphere de paix et de serenite

Laisser un commentaire