Un mariage à Brooklyn – LOL

Pour se rendre à une fête à Brooklyn il ne suffit pas de passer le pont, encore faut-il avoir l’adresse. On ne traîne pas dans la rue le nez en l’air en essayant de voir si c’est là que ça se passe, guettant la lumière et des boules disco derrière les vitres. Non avoir l’adresse c’est quand même mieux.

Quand j’ai dit à ma branchée de fille que j’allais à TBA Brooklyn pour une Wedding Party, elle a bondit : «Quoi ? toi, Mims à TBA ? mais je rêve. mais comment tu connais ça, c’est trop bien TBA, la musique est chommée.»

TBA est en effet un boîte underground sur Withe Avenue, mais quand je suis arrivée là-bas personne ne semblait être au courant d’un quelconque «private event».

Le I-phone au bout de mon bras tendu, je présente au Bartender la preuve de ma bonne foi. Sur l’écran il y avait bien écrit TBA avec une adresse à Brooklyn.

J’ai bien vu que ma tenue de mariage en soie grège s’accordait moyen avec l’ambiance Bière / Hipster qui semblait dominer, et sans me démonter j’ai demandé à parler au supervisor invoquant un double check nécessaire à mon errance de frenchy girl cherchant la noce.

Lui non plus n’était pas au courant, non, personne ne se marie chez lui ces jours-ci me dit-il en ricanant.

J’envoie un texto à mes amis en leur demandant si je ne me suis pas trompée de jour, de semaine ou de mois. Mais non la fête battait bien son plein au Studio Acmé à quelques blocks de là. Mais alors ce n’est plus à TBA ? dis-je.

C’est ici où les lecteurs de ce blog se scindent en deux. D’un côté ceux qui se demandent où je veux en venir avec mon histoire de fausse adresse (lecteurs français de France) et de l’autre ceux (les français de New-York ou les fêtards bilingues) qui rigolent car ils ont compris dès le début et savent que TBA veut dire To Be Announced qui signifie que l’on va communiquer l’adresse des festivités ultérieurement.

J’avais zappé l’autre partie de l’invitation.

La coïncidence incroyable est qu’il existe une boîte qui s’appelle TBA. Heureusement qu’elle n’était pas à Harlem.

Et voilà c’était le bide du week-end.

Cela m’a donné envie de faire le point sur l’acronymie anglo saxone dont voici quelques échantillons que les apprentis new yorkais apprécieront : c’est lànew-york-039.

Next time : fête à la maison, and please : BYOB

(Bring Your Own Bottle)

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

8 réflexions au sujet de « Un mariage à Brooklyn – LOL »

Laisser un commentaire