Une Nocturne avec Vincent Lindon

La soirée avait commencé dans la douceur des bougies et les Nocturnes de Chopin. Comme chaque année, Pascal Silvestre recevait ses amis et mettait son talent au profit des “restos du cœur” en donnant un concert classique.Comme d’habitude, c’était magnifique et parfait. Ce récital de piano était suivi d’un verre de rouge, histoire que le caritatif n’exclue pas pour autant la dimension “rencontre entre personnes d’un même monde” qui est la première raison inavouée de l’ensemble des gens présents. Vous voyez ce genre de soirée où tout le monde est beau, gentil, poli et heureux, et bien chez notre ami pianiste hier soir c’était ça. Les filles étaient très “jolie madame” dans leur robe chic qui sentait le neuf et les soldes – et les garçons faisaient semblant de les draguer par politesse. Et tout le monde était d’accord. Ce moment de grâce ne pouvait s’arrêter là, et mes 2 copines (2 bombes blondes que je ne nommerai pas mais qui se reconnaîtront si elles passent par là) proposèrent de prolonger la soirée par un restau entre filles.

Nous sommes allées chez LIPP, pour le décor, la proximité, l’ambiance surranée et … les poireaux vinaigrette. Lipp est d’un genre bi, il rassemble à la fois ceux qui font bombance et celles qui font régime. Ce n’est pas notre cas, mais comme nous sommes des filles nous avons fait suivre nos poireaux vinaigrette de potage / salade et autres légèretés cuites à l’eau.

C’est là que Vincent Lindon entre en scène et s’installe à côté de nous.

– “justement nous étions en train de parler de vous…” (Presque vrai) et hop nous voilà connectés.

– “C’est quoi là ce que vous mangez ? des légumes vapeur ? Nous, les hommes, on déteste les femmes qui ne mangent rien.”

C’est bien beau d’aimer les femmes qui boulottent mais que je sache on ne l’a jamais vu avec une grosse, Vincent Lindon.

Au niveau du repas, nous en serions restées là, mais comme nous ne dînons pas tous les jours avec une célébrité, quand le garçon nous a tendu la carte des desserts, nous avons toutes les trois hurlé en même temps : “Profiteroles”.

Ce qui n’était qu’un moyen d’étirer cette soirée ou d’arracher un sourire, s’est transformé en un spectacle vivant entre d’un côté 3 filles médusées, et de l’autre un acteur faisant son numéro d’indignation avec talent.

Vincent Lindon est en colère envers et contre tout. Il s’en est pris aux poireaux, a renvoyé sa purée, et a fustigé les femmes qui, de nos jours, parlent mal aux hommes, du reste ce n’est pas par hasard que les femmes sont seules aujourd’hui, la preuve. Là un spotlight virtuel nous a éclairées, tout juste n’a t-il pas tendu vers nous sa main droite, doigts serrés, paume au plafond.

« Ah non pas du tout, nous, nous avons nos maris ou fiancés, ils aiment les poireaux de chez Lipp, ne renvoient pas leur purée et sont gentils avec nous ».

Les autres ? Ceux qui nous parlent mal, ben oui, Darling, ils sont seuls.

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

6 réflexions au sujet de « Une Nocturne avec Vincent Lindon »

  1. C’est drôle, j’ai vécu il y a quelques jours la même scène à l’envers.
    Assise avec une copine, dans un petit resto très confidentiel du 7eme, nous dégustions des tagliatelles aux truffes, quand est venu s’installer à la table d’à côté le même monsieur, avec une copine réalisatrice. Un regard en signe de bonjour pour nous et un autre sur nos assiettes pour commander la même chose a conclu le premier échange. Le deuxième, une heure plus tard, alors que nous nous levions pour partir, pris la forme d’un autre regard en forme d’au revoir et d’une petite phrase de conclusion: c’était bon n’est-ce pas? ……… De l’influence des lieux sûrement!

    1. Je suis sûre qu’il est un homme charmant et délicieux quand il le veut, (ou quand il le peut). Disons que ce n’était pas son jour et que pour une raison qui lui appartient, il l’avait mauvaise.

  2. Je ne le pensais pas capable d’un « nous les hommes » la star est aventurière!!! elle prend le risque d’etre assimilée à du lourd , assimilée seulement, car chez LIPP le risque de cotoyer un tierciste, un bouliste ou un footballiste est limité, quoique… M’ enfin m’avait pas fait cet effet là, la dernière fois au cinoche, mais c’est que du ciné, hein? Faut pas croire tout ce que l’on voit. Et puis j’ai lu dans le dernier rapport Hite que les hommes qui n’aiment pas les poireaux vinaigrette sont dotés d’une petite b… ce qui pousse immanquablement à diner seul, si si les gens le disent, mais faut pas croire tout ce qui est écrit et dit. Nan, faut etre dans la vraie vie, chez LIPP, se frotter aux vrais hommes… en colère, parce vous ne vous taper pas un Boeuf Bourguignon. Vous auriez pu lui concéder ca quoi, les filles quitte a le refiler aux toilettes ( le Boeuf, pas le beauf), le doigt au fond de la gorge. Ah je le répète un homme seul est toujours mal accompagné, meme V. L. alors nous… simple mortel, accoudés à la civette?

  3. J ai rencontré le facetieux Serge Moatti lors d’un vernissage très très intellectuel…drôle, intelligent, simple, et tout et tout…absolument à connaître…si possible

    Avez vous vu son dernier reportage ; mes questions sur le désir des hommes? C est un must .il passe sur dailymotion

Laisser un commentaire