Attitude,  Bien-être,  Non classé,  Sortir

Et ça parle de quoi ?

Présentations faites, la première question posée est : « Un livre ? Super, et de quoi ça parle ? »

« Les jeunes femmes de 50 ans » parle du rapport à l’âge et au temps qui passe, et des multiples moyens pour atteindre la sérénité. 

De la vie qui se dénude un peu, du regard amusé que l’on porte cruellement sur nous, des bouleversements en tout genre et notamment familiaux : enfants qui partent, maris en crise, parents qui vieillissent, de la relation aux autres, des amours d’avant et de celles d’aujourd’hui, de celui que l’on recherche et qu’on ne trouve pas, du regard en coin sur les erreurs du passé qu’on se promet de ne plus commettre.

Les Jeunes Femmes de 50 ans évoque avec légèreté des choses graves, mais aussi des avantages d’avoir 50 ans (et oui il y en a) et pour un homme de 50 ans de partager sa vie avec une femme de son âge. Il est question de la solitude subie ou nécessaire, du couple subi ou nécessaire et de la vie à deux avec ce qu’elle comporte de merveilleux ou de pesant.

Il est question d’exploration, d’amélioration, et des moments à privilégier plutôt que des instants prompts à l’oubli, de la lassitude toujours tapie dans un coin, de la joie des bilans, du corps qui change et joue des tours, de la quête de sens,

des copines qui tentent des expériences et embrassent des arbres, de notre place dans le monde professionnel, de la préparation de cette saison 2, du rafraîchissement de notre page personnelle, du désir de toujours apprendre, et de l’invention de nouveaux projets en phase avec nos vraies envies,

de la satisfaction de se dire : je suis là, ici et maintenant, à ma bonne place.

A défaut : secouer la boule de verre et regarder la neige tomber. 

Au fil de ce récit, je distribue des conseils venus de mon expérience et des anecdotes issues de mes souvenirs. J’avance, légère et court vêtue, quelques certitudes encapsulées dans le récit intime et linéaire de mon aventure.

 

Là, silence … mon interlocuteur lève un sourcil, et j’attends l’une des quatre questions inévitables :

« C’est chez quel éditeur ? »

 » Rappelez moi le titre »

 » Et on le trouve où ? »

« Et vous avez quel âge ? »

 

Post écrit en écoutant Dani, la vie à 25 ans https://www.youtube.com/watch?v=8ln9_vbBqwA

« …Prends ton coeur et ta vie par la main…. »

Et puis Dani, immense, qui m’impressionnait déjà quand j’étais jeune car nous avions des amis communs, et dont la chanson Boomerang interprétée en duo avec Etienne Daho (qui dans ce clip me rappelle quelqu’un mais je n’arrive pas à me souvenir de qui) m’a toujours troublée https://www.youtube.com/watch?v=EV0tgLC5KzI  paroles de Serge Gainsbourg.

« …peu à peu je me déglingue, victime de ta cruauté »

 

Image prise hier soir vers 21H15, j’étais sur mon vélo, j’ai détourné la tête et me suis retrouvée nez à nez avec ce coucher de soleil magnifique coincé entre deux immeubles. J’ai pilé, sorti mon téléphone pour le choper et me suis surprise en train d’esquisser un sourire.

Quelque chose m’a envahie, comme un pschitt de joie

#mercilavie

 

Happy Quinqua, c'est moi !

13 Comments

  • Isa.B

    c’est fait…. je viens de commander le livre, j’ai hâte de le recevoir et de le lire. J’étais dimanche à Collioure, je pensais pouvoir le trouver, il faudra peut-être attendre un peu.

  • Isa.B

    Reçu et commencé. Pour l’instant un point m’interpelle, nous t’avons toujours appelé Mylène ou Milou. Mais il y a très longtemps…. une Catalane d’adoption.

    • M.

      WHAT ? Milou ? il y a très très longtemps en effet. Isa du Moulin, je veux bien que tu me rafraîchisse la mémoire : un indice ? école communale de collioure ? le pensionnat Jeanne d’Arc ? Bon Secours ? Sc Po Toulouse ? ensuite l’itinéraire parisien est plus conventionnel et plus personne ne m’a appelée Milou (en dehors de JD qui se reconnaîtra s’il traîne sur mon blog) Merci d’avoir commander mon livre en tout cas, bonne lecture. A bientôt ?

  • Isa.B

    Je lis un peu tous les soirs, me reconnais dans certaines situations mais je n’ai pas hâte de le terminer tellement j’apprécie ton livre. Une ancienne élève de la communale qui lit tous tes posts. Même si je ne laisse pas de commentaires, tes sujets très divers m’intéressent (Isadumoulin est un pseudo). Que ton blog dure longtemps……

  • nanounette

    Voilà, j’ai lu « Les jeunes femmes de 50 ans » et suis rassurée, moi la future divorcée, à l’aube de mes 55 ans (ah flute, j’ai oublié…. ne pas dire son âge. Promis, je ne le ferai plus). Merci pour ce bon moment (cela me rappelle quelqu’un 🙂 ) Ce fut agréable, drôle, émouvant parfois. je vais à présenter découvrir votre blog.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :