Attitude,  Beauté/santé,  Bien-être

Comment s’y retrouver en beauté ?

Quand la journaliste anglaise m’a demandé quels étaient les produits cosmétiques que j’utilisais, je lui ai tout simplement proposé que la suite de l’interview se déroule dans ma salle de bain.

D’abord un peu surprise, et puis cédant à sa curiosité de femme et de journaliste, elle s’est finalement prêtée de bonne grâce à l’examination panoramique de l’étagère au dessous du miroir. Afin de ne rien oublier, elle a même fait une photo. Je l’imagine après de retour à son bureau : « Hey girls have a look sur la dingue, I met a totally crazy frenchy. »

Les hommes, les enfants, les anti-spécistes, les zadistes, les lampistes et les moins de 40 ans sont priés de s’éloigner : ce qui suit ne vous concerne pas. Allez zou dehors.

Mon attitude face à l’offre cosmétique pléthorique est empirico-hystérique. C’est à dire que j’ai envie de (presque) tout, mais qu’il convient de contenir l’élan compulsif qui m’anime devant toute forme de nouveauté. Comment choisir le bon cosmétique ? Quelle promesse vais-je croire ? 

Déjà je vire de mon champ visuel tous produits s’adressant aux « peaux matures » qui sont représentés par une femme de moins de 25 ans : allez zou dehors.   

Ensuite j’élimine tout ce qui se prétend « Anti-âge ».

J’ai mis du temps à comprendre que cette expression anti-âge non seulement ne veut rien dire mais qu’elle relève d’une antinomie captieuse qu’aucune analyse marketing ne saurait justifier.

Anti-âge quoi ? Contre l’âge ? Contre le temps qui passe ? Mais le temps qui passe c’est la vie. Quel horreur que de vouloir l’arrêter.

La vie n’a d’intérêt que parce que le temps s’écoule, si le temps et nous-même sommes figés, où est la vie ?

Alors bien sûr il y en a toujours qui vont me dire « mais Happy Q t’es pas la dernière à te faire les racines et à te crèmer jusqu’à l’os ? ». C’est exact. 

Et alors ? Soin de soi tranquille n’a rien à voir avec refus de vieillir frénétique.

Je redoute toujours une terminologie inadaptée et guette la mention « sans paraben » qui si elle n’est pas indiquée précisément confirme que le produit en est bourré. 

Le parfum. Désolée mais pour moi c’est essentiel. Ça doit sentir un minimum bon. Quand ça pue je prends pas, même si c’est efficace. J’ai conscience qu’une crème de soin, c’est du rêve et mes rêves à moi s’accompagnent toujours d’une bonne odeur. C’est comme ça.

Le prix. Ça doit coûter un peu cher mais pas trop. En dessous c’est pas crédible, au dessus c’est n’importe quoi. J’ai mon barème personnel qui se balade entre « pas assez cher » et « n’importe quoi ».

Le rite. Les démaquillants, les nettoyants, les sérums, les masques, la superpositions des crèmes les unes au dessus des autres, sont autant de gestes et de moments où je me fais du bien. Deux fois par jour je passe ce moment avec moi-même.

Techniquement, ça donne ça :

Des serums (La Roche Posay, Bare Minerals, SVR)

Des crèmes (Skin Ceuticals Hyalu-ironique, SVR)

Pour les yeux : Delbove, une marque belge qui a eu la bonne idée de m’offrir des produits, (parce que je suis une influenceuse et oui !) DELBOVE, qui sera en vente au Bon Marché en exclusivité dans un mois. J’ai testé et franchement, c’est bien.

(Par cette remarque, j’encourage les marques à m’abreuver de nouveaux produits, je teste, j’en parle, et je dis si j’adore en toute objectivité)

Dermalibour pour tout. 

Davines pour mes cheveux longs et bouclés

Lipikar de La Roche Posay pour le corps.

  • quelques dizaines d’autres produits que je ne peux citer car vous allez vous endormir. 

Voilà c’est tout pour cette semaine

Qu’est ce que tu fais là toi ? Zou on  a dit.

Post écrit en écoutant La messe en Si de Bach

Mes actualités : 

1- Salon du livre de Rambouillet ce dimanche 28 octobre. Venez me saluer, je vous offrirai une fraise Tagada et une dédicace des Jeunes Femmes de 50 ans (JC Lattès).

2- Le 3 novembre je serai au salon du livre de Trouville (pareil, même goodies)

3 – Le 28 novembre spéciale dédicace de mon livre à la Mairie du 9 ème arrondissement. (Ai rencontré Daphné Bürki, (maire du neuf), vous raconterai…)

4- Le 29 novembre : Sortie en Angleterre de « Why French Women Feel Young at 50 » Tadam

5- Et puis en 2019, Lancement au Japon, en Pologne etc etc…. Tadadam

Happy Quinqua, c'est moi !

4 Comments

  • Matching Points

    Tout à fait d’accord pour les achats de cosmétiques. Ni trop cheap ni n’importe quoi. Le juste milieu semble se trouver en parapharmacie. Avène a été assez généreux avec nous l’an dernier. Clamons haut et fort : nous adoooorons Avène… la crème de l’année passée est terminée !
    Bonne continuation pour l’aventure littéraire…

    • M.

      Ah ah, oui Avène pas mal aussi, j’ai la crème compacte teintée indice 50 toujours dans mon sac l’été, pour les raccords (de protection). je vous embrasse et vous souhaite un bonweek-end

Répondre à SDA Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :