Art,  Attitude,  Bien-être,  Non classé

Les couleurs de l’Amour

Il y a l’Amour moelleux qui raccommode l’éclopé du système ou accompagne pour de longues traversées, l’Amour fusionnel qui envahit et lasse, l’Amour platonique qui n’envahit pas assez et lasse aussi, l’Amour combattant qui ne repose que sur la névrose, l’Amour indifférent qui ne repose que sur l’orgueil, l’Amour toxique qui ravage ceux qui en redemandent, l’Amour passion efficace pour maigrir, l’Amour intéressé efficace pour cumuler des points de retraites, l’Amour ravageur que l’on pratique pour se venger d’une blessure de l’enfance, l’amour haineux et l’Amour violent que l’on pratique pour les mêmes raisons, l’Amour nostalgie qui nous rappelle nos erreurs passées, l’Amour filial amphithéotique et définitif, l’Amour copain, qu’il nous plaît d’appeler Amitié, l’amour Sex, à vocation hormonale et ludique, l’amour épistolaire, où chacun fait des phrases un peu comme Kafka qui n’était jamais aussi amoureux que séparé, l’Amour d’un soir qu’on ne pratique plus à partir d’un certain âge, l’Amour “Toujours” réservé à quelques happy few, (ou aux disparus), l’Amour des débuts qui rend beau et fait du bien, l’Amour des fins qui rend amer et fait du mal, l’Amour de loin, celui de près, l’Amour fou, l’Amour doux, bref il n’y en a pas Un mais Des. Chaque “match” amoureux induit (enduit) sa couleur. Chacun a sa singularité et notre petit cœur s’accommode comme il peut de ses diversités, malgré les expériences et malgré les inutiles cicatrices qui, au final, ne nous ont pas appris pas grand chose. Les couleurs de l’Amour sont multiples, à chaque âge sa tendance chromatique, et à 50 ans, après avoir connu des jours de pluie et de beau temps, l’arc-en-ciel en toile de fond, on a une vague idée de la couleur qui nous va le mieux.

Happy Quinqua, c'est moi !

12 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :