Happy Quinqua prend position (bis)

Me serais-je pris les pieds dans le tapis avec les fonctions “publier” “mettre dans brouillon” ou “corbeille” ?  Le fait est que je vous avais ciselé hier un petit texte plein d’aphorismes et de conseils judicieux et que celui-ci a disparu dans les limbes de ma blogosphère personnelle. Depuis tout à l’heure, ma plume, choquée, verse des larmes d’encre, et moi de rage. Mais où est donc passé mon texte ? J’ai tenté un effort de mémoire énorme pour essayer de retouver ce que j’avais bien pu raconter en ce dimanche matin juste avant de partir en ballade à cheval en forêt de Rambouillet. Quelques galops plus loin, les idées et le calme intérieur me reviennent. Ça donnait à peu près ça :

“On va arrêter de se la raconter, HAPPY QUINQUA est un oxymore. Happy ne marche pas avec Quinqua, sauf à être le ravi de la crêche ou très moche dès le départ (genre j’ai l’habitude d’être heureuse malgré mon handicap). Qui est heureuse d’être Quinqua ? hein ? personne ! Dans ces cas-là, les chagrins, la prise de poids, les pattes d’oie, prennent toujours plus de relief. Ils doivent être anticipés, (pas d’attachement, pas de sucre, contour de l’œil tous les jours), acceptés ou alors neutralisés dès apparition des premiers symptômes. Certains effets collatéraux liés à la quinquitude se circonviennent mieux que d’autres, certes, mais  je vous promets en tous cas de vous en distiller quelques solutions senties (parfois éprouvées) avec bienveillance au fil de mes posts. N’oubliez pas que le visage que vous avez aujourd’hui, vous le regretterez dans 2 ans, certains matins, je regrette même celui de la veille. Ne jamais baissez les bras (sauf si vous n’êtes pas épilées), et restez positives en toutes circonstances. A mes copines HQ, je rappellerai qu’il est important d’avoir les bons réflexes  (soignez le maquillage, baissez l’éclairage, ça c’est la base) comme par exemple celui de prendre toujours la place située en contre-jour lorsque vous rentrez dans une salle de réunion (c’est celle où vous faites dos à la fenêtre). En amour, bannissez définitivement la position Andromaque de votre répertoire horizontal. Elle est peu flatteuse et interpelle la ptose. Mais si celle-ci vous apporte une satisfaction efficace et historique, alors, éteignez la lumière. Préférez Missionnaire, moins drôle, moins risqué et plus “effet tenseur”. Bon je ne vais pas vous lister le kamasouthra mais si vous avez le moindre doute, et si vous voulez savoir ce que voit « l’autre », prenez votre i-Phone, cliquez sur la fonction « auto-portrait » en haut à droite, tenez l’appareil au niveau de votre nombril, baissez la tête, rentrez le menton dans le cou, regardez l’écran, souriez ou pas, prenez la photo. Vous voyez ce que je veux dire maintenant ?  Allez, on, efface l’image et on s’en refait une, en contre-jour et en plongée. Bonne semaine !

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

4 réflexions au sujet de « Happy Quinqua prend position (bis) »

  1. La Dermalibour peut peu contre les lois de la pesanteur, sinon ça se saurait ! Mais vous savez, beaucoup d’amour partagé (BAP) vaut bien mieux qu’un bon maquillage associé à un mauvais éclairage, avec BAP on peut tout faire, et partout, mais quand même, cela n’exclut pas la politesse de l’attention….Merci Caramelle de me lire.

Laisser un commentaire