Où partez-vous cet été ?

IMG_0645Il est des lieux qui transpirent le mythe, est-ce une question de légende, de littérature ou tout simplement de sonorité ? Pour d’obscures raisons certains sont sur-évalués par rapport à ce qu’on y découvre vraiment. Prenons l’exemple de Goa, c’est un endroit qui honnêtement ne présente pas beaucoup d’intérêt, en tout cas pour ceux qui ne se droguent pas, Marrakech, idem, sauf pour y vivre une retraite coloniale à moindre frais, la Bretagne n’en parlons pas, on l’aime quand on y a des racines, des amis ou de la chance avec la météo.

Ce que la vie nous apprend, c’est que quel que soit l’endroit, notre coeur, notre esprit, nos émotions et nos sentiments sont avec nous, dans la valise, bien empaquetés. Peu importe la vue, le standing, ou la qualité de la literie.
Partir au bout du monde pour soigner un chagrin d’amour est une erreur de débutant(e), surtout à l’heure des réseaux sociaux et de l’information instantanée. Votre Ex est là, tel Caïn, planqué dans un coin.
Bref tout ça pour dire que nos lieux nous appartiennent. Ils sont notre histoire, nos histoires et ne se partagent qu’avec nos plus proches.

Avez-vous remarqué comme la plupart les gens vantent leur destination de vacances parfois jusqu’au prosélytisme le plus primaire. (Mais venez donc à Patmos, il y a plein de scénaristes et des bloggers, tout comme vous !)

Et comme je suis moi-même comme la plupart des gens, je vais vous raconter avec zéro objectivité mon endroit de vacances du moment.
Ta-dam, dear friends, let me introduce you : Montauk

Montauk, j’ai toujours eu envie d’y aller, d’abord pour la musicalité du mot qui claque comme un caillou, pour l’imagerie Fitzgeraldienne, mais aussi pour The Affair, une série que j’ai bien aimée, et pour ce côté Nouvelle Angleterre, bien propret, bien WASP qui contraste tellement avec ma Catalogne natale qui elle, s’accommode bien plus de cris que de chuchotements.

Et là, nous y voilà, A trois heures de train de New York – Nous avons hésité mais c’était pas mal finalement. Sur place il y a des taxis, des vélos et nos jambes pour nous déplacer.
Tout ce qui est architecture relève de l’idée que je me fais du bon goût : maisons victoriennes à lattes blanches, haies bien taillées, vraies fleurs disciplinées. La photo est réussie sous tous les angles.
Hôtels, motels, services, sourires plein de dents qui vous donnent du « Amazing » à chaque virgule.
– Ah bon vous restez trois jours ?
– Amazing
– Et vous venez de Paris ?
– Amazing

On ne comprend pas très bien cet engouement, nous, Français, dont on ne sait si on doit le mettre sur le compte d’une différence culturelle ou d’une prise régulière de médicaments.

Le hic c’est que nos critères gastronomico-financiers, (cours actuel du dollar + taxes + tips), associé à la qualité de la cuisine locale, crée une curieuse confusion dans notre appréciation objective des restaurants.

Et ça c’est carrément Amazing !

Post écrit en écoutant Dune, l’EP chic du moment que nous écoutons en boucle, la voix de la belle Anja, waouh !

Et puis une discrète annonce privée à destination de ma Cosy qui fête aujourd’hui l’anniversaire de ses 50 ans et des bricoles  : HBD  my friend ! muchos kisses mucho love from NYC

Publié par

M.

Happy Quinqua, c'est moi !

3 réflexions au sujet de « Où partez-vous cet été ? »

  1. as tu essaye les lobsters rolls specialite du coin? avec beaucoup de mayonnaise entre un petit pain très américain bien blanc et bien charnu dans la mie…le style hot dog des bords de mer…Comme son nom l’indique Montauk était en 1630 habite par la tribu indienne appelee les Montaukett, qui parlait l’algonquin. La cuisine indienne n’a pas laisse de traces dans la memoire des gastronomes et celle des anglais non plus.
    D’ou ta deception au niveau de la nourriture, car aujourd’hui s’ajoute le snobisme du New yorkais qui s’invente restaurateur dans les lieux de villégiature devenus a la mode
    et compose a ceux qui passent une ardoise salee sans doute pour signaler que les indiens se nourrissaient de poissons et de restes de baleines échouées qu’il fallait bien conserver dans du…sel…Quand au phare, il vient en quatrième position au niveau de son activité océanique…aux US. Il s’agit donc d’un phare d’importance, mine de rien.
    Bon retour sur l’Europe, toujours contente de voir ton petit museau et celui ( plus imposant) de ton compagnon…bonnes vacances!

Laisser un commentaire